Samedi 1 août 2020 - 22:21

Breaking news

RDC : Paul Nsapu quitte le groupe de 13 personnalités pour briguer à la présidence de la CENI
De gauche à droite. Paul Nsapu, Traoré Idrissa l'un  des VP de la FDIH, Claude Katende de l'Asadho/Ph. Fonseca Mansianga/ACTUALITE.CD

Une personnalité de moins, dans le groupe de 13 personnalités politiques et de la société civile ayant appelé le 11 juillet 2020 à un consensus autour du processus électoral. Paul Nsapu a donc décidé de confirmer sa candidature au poste du président de la future Commission Électorale nationale Indépendante (CENI). Un départ qui a été acté par ses pairs.

" Notre collègue Paul Nsapu, signataire de l’appel du 11 juillet a répondu favorablement à la demande de plusieurs organisations pour sa candidature à la tête de la CENI. Ce choix ne lui permet plus de continuer l’initiative que nous avons amorcée. Le groupe en a pris acte...", a annoncé sur Twitter le député national Patrick Muyaya, l'une des personnalités en quête du consensus autour du processus électoral.

D'après une source parmi ces personnalités, Paul Nsapu n’a participé à aucune réunion "parce que, confiné en Europe". D'après la même source, le groupe avait demandé des explications à Paul Nsapu, mais ce dernier ne les a jamais fournies.

" La présence d’un candidat au poste de président de la CENI parmi nous, était de nature à décrédibiliser leur démarche", poursuit notre source sous anonymat.

Comme l'évêque Ejiba Yamapia, l'un des responsables des églises de réveil qui a également briguer à la tête de la CENI, Paul Nsapu avait bien avant introduit sa candidature auprès des confessions religieuses. Celle-ci n’avait pas été retenue.

Composé notamment des députés nationaux Delly Sessanga, Thomas Lokondo, jacques Djoli, Juvénal Munobo, André Claudel Lubaya, Patrick Muyaya et  de l'ancien VPM en charge du Budget Daniel Mukoko Samba, ces personnalités sont dans la recherche constante du consensus autour du processus électoral.

Ils se sont notamment, assignés l'objectif de consulter la classe politique congolaise et les organisations de la société civile en vue d'obtenir un consensus sur les réformes électorales à mener en RDC avant les scrutins prévus en 2023.

Ils ont déjà échangé avec le président de la république Félix Tshisekedi, le bureau de la CENI, le premier ministre, et l'opposant Jean Pierre Bemba. Des rencontres avec d'autres composantes sont aussi prévues.

Paul Nsapu est président de la ligue des électeurs et vice-président de l'ONG internationale fédération internationale des droits de l'homme (FIDH) depuis avril 2019. Ce théologien de formation est un expert reconnu au niveau africain en matière électorale. Il a été, à plusieurs reprises, élu secrétaire général pour l'Afrique de la FIDH et a mené plusieurs missions d'enquêtes dans des pays africains notamment le Mali et la Côte d'Ivoire. 

En insécurité sous le régime Kabila, il a fui le pays pour revenir après l'élection de Félix Tshisekedi. Il était apparu pour la première fois lors de la réception de la délégation de la FIDH par le tout nouveau Chef de l'État en mars 2019.

Stanys Bujakera

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une