Breaking news

RDC : recrudescence de l’insécurité à Goma, un autre civil tué
Jeudi 6 octobre 2022 - 10:08
Illustration
Photo d'illustration

Un civil a été tué par des bandits armés, dans la nuit de mercredi 5 à ce jeudi 6 octobre à Goma (Nord-Kivu). Le fait s’est passé à son domicile, aux environs de 1h du matin, sur avenue Mayi Moto, au quartier Kyeshero (Commune de Goma).

Les sources locales confirment que les bandits, habillés en treillis, étaient à bord d’une jeep qui les a vite amenés vers une destination inconnue après avoir mis fin à la vie de Mulume Kaboyi Alain.

Le conseil local de la jeunesse de Kyeshero dénonce la recrudescence, ces derniers temps, des cas des meurtres, pillages nocturnes et autres dans cette partie de la ville volcanique, pourtant réputée calme, depuis belle lurette.

« Le conseil local de la jeunesse de Kyeshero rappelle les autorités locales et urbaines qu'il est fatigué de compter les cas journaliers d'insécurité et qu'il promet de manifester sa colère si rien n'est toujours fait pour la sécurité des paisibles citoyens », a dit un des responsables des jeunes du quartier.

Plusieurs cas des tueries et vols nocturnes, à travers le phénomène 40 voleurs, ont été signalés ces derniers jours dans plusieurs quartiers de Goma. C’est le cas de Mabanga-Sud, Mabanga-Nord, Kasika, Murara, Virunga, Birere, Ndosho, Lac Vert et autres. Partout là-bas, au-delà des meurtres des paisibles citoyens, les voleurs opèrent en masse nuitamment et pillent les biens de la paisible population, sans être inquiétés.

Les responsables en charge de la sécurité à Goma affirment tout de même qu'ils déploient des efforts pour sécuriser la population mais qu'ils ont besoin de sa collaboration. Pour preuve, un groupe des présumés auteurs des tueries des chargeurs de monnaie ont été présentés, le week-end dernier, au maire de Goma, le commissaire supérieur principal Kabeya Makosa François.

« Félicitations aux services pour avoir mis la main sur ces gens qui endeuillent Goma tous les jours. Ils devront subir la rigueur de la loi. Ils ont été appréhendés grâce à la collaboration avec notre population. Nous demandons que ce mariage services de sécurité et population puisse continuer », a dit l'autorité urbaine.

Depuis plus d’une semaine, la mesure du couvre-feu, de 20h à 5h du matin, a été levée par le gouverneur militaire du Nord-Kivu, seulement à Goma, sur recommandation du premier ministre Sama Lukonde, après avoir reçu des plaintes de plusieurs couches sociales sur des dérapages constatés lors du couvre-feu.

Jonathan Kombi, à Goma

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une