Conflit communautaire à Kwamouth : l’évêque de Kenge entame une série de consultations avec les chefs coutumiers
Mercredi 28 septembre 2022 - 15:16
Les chefs coutumiers originaires de la province de Mai-Ndombe
Les chefs coutumiers originaires de la province de Mai-Ndombe

Monseigneur Jean-Pierre Kwambamba, évêque du diocèse de Kenge dans la province du Kwango, a entamé une série de consultations dans le but de trouver un terrain d’entente entre les protagonistes dans le conflit interethnique opposant les Teke et Yaka au territoire de Kwamouth, dans la province voisine de Maï-Ndombe.

Les chefs coutumiers venus de différents villages impliqués dans ce conflit étaient reçus dimanche 25 septembre dernier par le patron du diocèse de Kenge. Tout a commencé par leur présence à une messe d’ordination de nouveaux diacres et prêtres à la paroisse Mwense Anuarite.

A la messe, Mgr. Kwambamba a justifié la présence des chefs coutumiers par sa volonté de trouver des voies et moyens pour mettre fin à ce conflit ethnique qui ravage des familles et cause des dégâts énormes.

« Nous devons corriger ces images de haine et horrible. Ce ne sont pas dans nos habitudes de régler nos problèmes avec des haches, machettes … moi, je voudrais qu’on revienne à cette belle tradition africaine de l’arbre à palabres et là on pouvait résoudre tous les problèmes. Nos sages et anciens s’attelaient à trouver des issues et ensuite rétablissaient la paix. C’est aussi mon plus grand souhait. Nous comptons sur votre apport et en quelque sorte nos espoirs reposent sur vous », a dit l’évêque de Kenge lors de la célébration eucharistique.  

M. Kwambamba a véritablement reçu les chefs coutumiers dans la soirée. D’après Martin Leta, chef coutumier de Mbenzale de Kinshasa

« L’évêque a préféré nous mettre en contact pour que nous cherchions des voies et moyens pour mettre fin à la guerre puisque nous sommes des frères et on ne peut s'entretuer. Il y a des Teke qui se sont mariés avec les Yaka et vice-versa. Et si la guerre doit continuer, où iront les enfants ? L’évêque nous a demandé de chercher un terrain d'entente afin de mettre fin à cette histoire », a-t-il dit à ACTUALITE.CD.

Plusieurs personnalités politico-administratives ont aussi rehaussé de leur présence cette cérémonie d’ordination de nouveaux prêtres. Ils ont salué l’initiative de l’évêque diocésain de convier les chefs coutumiers des villages en conflit dans la province du Mai-Ndombe. C’est notamment le cas du bâtonnier Coco Kayudi Misamu.

« Il faut absolument saluer cette initiative inédite et exceptionnelle de Monseigneur l’évêque Kwambamba, celle de restaurer la paix et la sécurité dans les zones aujourd’hui en conflit mais surtout à travers leur médiation à apaiser les cœurs et tensions en vue de promouvoir la cohabitation pacifique de l’ensemble de ces peuples », a dit Coco Kayudi.

Et d’ajouter :

« Encore une fois l’église fait sa part, il n’appartiendra pas à l’église ou aux communautés chrétiennes qui sont impliquées d’imposer la paix, il s’agit là d’une prérogative régalienne de l’Etat congolais. Il reviendra à l’Etat, à travers ses représentants, d’accompagner cette action de manière à ce que la paix soit retrouvée, instaurée à défaut imposé ».

Ce conflit, débuté à la fin du mois de juillet, a déjà fait plus de 150 morts à Kwamouth, parmi lesquels les éléments forces de l'ordre et de sécurité ainsi que des chefs coutumiers tués. 

Cléopâtre Iluku, de retour de Kenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une