RDC: l’armée révèle que les attaques contre la Monusco à Butembo étaient organisées par la milice de Kyandenga
Dimanche 25 septembre 2022 - 08:51
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Trois membres de la mission des Nations unies (Monusco) et au moins dix manifestants ont été tués mardi 26 juillet à Butembo, deuxième ville de la province du Nord-Kivu, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), au deuxième jour de manifestations anti-casques bleus. 

L’armée congolaise a affirmé que les récentes attaques contre la Monusco dans cette ville étaient organisées et soutenues par le groupe maï maï Kyandenga dont son leader a été arrêté dimanche 18 septembre alors qu’il envisageait perpétrer les massacres des civils dans cette ville.

Cette révélation a été faite à la presse par le porte-parole de l’armée, le général Richard Kasonga, au lendemain de l’arrestation de Jean-Baptiste Kupaku alias Kyandenga, capturé aux côtés de dix autres combattants maïmaï dans la ville de Butembo.

Le porte-parole de l’armée congolaise souligne aussi le lien entre cette milice et les rebelles ougandais d’Allied Democratic Forces (ADF), d’autant plus que ce groupe a déjà prêté allégeance aux ADF et ne « s’est jamais empêchée d’appuyer et d’opérer ensemble avec les ADF dont il est acteur majeur », note t-il dans un communiqué lu par ACTUALITÉ.CD

Le milicien Kyandenga est une figure importante dans les massacres des civils dans l’Est de la RDC. Il est accusé par plusieurs experts et les services de sécurité d’être à la tête de plusieurs attaques contre la population à l’ouest de la localité d’Eringeti, dans le territoire de Beni et à Otomabere, une partie de la province voisine de l’Ituri. Il est aussi accusé d’avoir mené l’attaque en octobre 2020 contre la prison de Beni-Kangbayi, qui avait occasionné l’évasion de plus de mille détenus.

L’armée l’accuse aussi d’avoir orchestré l’attaque contre la prison de Butembo en août dernier, une attaque qui avait occasionné la fuite de 800 détenus dont certains ont été recrutés par force dans ce mouvement rebelle pour agrandir son effectif.

Yassin Kombi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une