Breaking news

RDC : Gisèle Ndaya a discuté des enjeux de la Conférence sur la Masculinité Positive avec les ambassadeurs
Lundi 18 octobre 2021 - 13:42
Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

Le ministère du Genre, Famille et Enfant a tenu une rencontre le week-end dernier, avec des diplomates africains en République Démocratique du Congo. Ce rendez-vous a été organisé en prélude de la Conférence sur la Masculinité positive prévue le 25 novembre à Kinshasa. 

  Gisèle Ndaya Luseba a fait savoir à ses hôtes que “l’objectif de cette conférence est de mobiliser l’engagement des responsables politiques et l’action des dirigeants, afin d'accélérer la prévention et éradiquer les Violences Sexuelles Basées sur le Genre (VSBG) à tous les niveaux en Afrique et qu'à l'issue de cette séance de briefing, l’État congolais attend qu’il soit mis en place un canal d’échange d’informations permanent avec les missions diplomatiques africaines et les autres organisations internationales associées à l'événement.”   La ministre a par ailleurs invité les diplomates africains présents à cette réunion, à faire savoir à leurs chefs d’états, que la conférence de Kinshasa est une rencontre de haut niveau pour mettre fin à ce fléau qui détruit plusieurs vies.   Dans son mot, le coordonnateur du panel pour l’accompagnement du Président en exercice de l’UA, le professeur  Ntumba a expliqué le lien qu’il y a entre la conférence sur la masculinité positive et la vision stratégique du Chef de l’État pour sa mandature à la tête de l’Union Africaine.   Pour sa part, le vice- ministre des affaires étrangères Samy Adubango a félicité le chef d’état Félix Antoine Tshisekedi qui tient à ce que la femme soit autonome économiquement et dans tous les domaine de la vie. C’est sur une note positive que s'est achevé cette réunion.

  8.600.000 $ affectés aux services de soins holistiques contre les VBG

  Au cours de la semaine, la RDC, à travers le ministère du genre et la République de Corée, à travers l’Agence coréenne de coopération internationale ont signé un mémorandum d’entente sur le projet de subvention et réponses holistiques aux violences basées sur le genre pour la consolidation de la paix dans les régions affectées par les conflits en RDC. Avec un budget annuel de 8.600.000 $, ce projet va prendre en charge environs 150.000 personnes (Femmes, Hommes et Enfants) Kinshasa, Sud-Kivu et Kasaï-central de 2021 à 2026.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une