Bukavu : la police disperse à coups de gaz lacrymogène un meeting des députés provinciaux
Illustration/Ph. ACTUALITE.CD

Les policiers ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser un meeting organisé par certains députés provinciaux ce dimanche 18 avril au terrain de Funu dans la  commune de Kadutu, à Bukavu (Sud-Kivu).

Il s'agit des députés signataires d'une pétition contre le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Kasi qu'ils accusent notamment de megestion financière et de l'incapacité de gérer ma situation sécuritaire dans la province. Le meeting visait, selon ses organisateurs, à expliquer à la population le bien-fondé de la pétition.

Ces députés affirment avoir été brutalisés par la police.

" Nous avons été surpris pendant que la population commençait à venir écouter leurs élus, donner le rapport des activités qui se passent à l'Assemblée provinciale, il y a eu des bousculades de la part de la police, des tirs à coup de gaz lacrymogènes et des balles réelles. Il y a eu des députés qui ont été battus, notamment les honorables Albert Kahasha, Augustin Bulimuntu, Georges Musongela et moi-même. Donc nous étions 4 à être battus, il y a eu des blessés et des biens emportés ", a dit le député Homer Bulakali.

Des journalistes également ont été brutalisés. Un journaliste a été blessé et est pris en charge. 

Ces députés accusent le président de l'Assemblée provinciale de bloquer leur pétition qui n'est pas alignée pout examen.

Justin Mwamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une