RDC : à l’instar de son collègue du Sénat, Mabunda veut la mise en place d’une « rubrique budgétaire conséquente » pour les élections
Jeanine Mabunda, président de l'Assemblée nationale/Ph ACTUALITE.CD

Les discours des présidents de deux chambres du parlement à l’occasion de la rentrée parlementaire ce mardi 15 septembre ont eu plusieurs points communs notamment l’instance sur la mobilisation des moyens financiers pour l’organisation des élections « dans les délais », c’est-à-dire en 2023.

Mabunda a ainsi demandé au gouvernement de mettre en place toute une « rubrique budgétaire conséquente. »

« Concernant la CENI, il est demandé au Gouvernement de consacrer une rubrique budgétaire conséquente permanente pour la préparation des opérations préélectorales et électorales qui devront se tenir dans les délais prescrits. », a-t-elle lancé.

Les élections sont en principe attendues dans trois ans. Alexis Thambwe Mwamba, président du Sénat avait quant à lui proposé l’ouverture d’un compte spécial pour les élections à venir.

« Je propose d’examiner en anticipation, la possibilité de créer un compte d’affectation spéciale sous le libellé « Élections » qui par le fait de ne pas être clôturé à la fin de chaque exercice permettra d’éviter toute recherche impréparée ou contribution incontrôlée aux élections de 2023. Les montants seraient déterminés en fonction des dernières prévisions du budget des élections prochaines tel qu’il apparaît dans le rapport 2019 de la CENI. », a-t-il suggéré.

Plusieurs déclarations sont enregistrées ces derniers jours au sein du FCC, famille politique de l’ancien président Joseph Kabila sur la nécessité d’organiser les élections dans les délais constitutionnels. Pour sa part, le député Lambert Mende a insisté sur le fait que ces élections doivent être organisées sur fonds propres de la RDC. 

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une