Mardi 15 septembre 2020 - 11:59

Breaking news

Rentrée parlementaire : le MLC invite ses députés et sénateurs à « ne pas transiger » sur la question des réformes électorales
Quelques militants MLC munis des drapeaux du parti/Ph. ACTUALITE.CD

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) a tenu, ce lundi 14 Septembre, une séance de travail avec ses élus au Parlement (députés nationaux, députés provinciaux et les sénateurs). La séance était présidée par le Président du parti, Jean-Pierre Bemba, en prélude de la rentrée parlementaire de ce mardi.

Au cours de cette réunion, le MLC a demandé à ses élus « de ne pas transiger » sur la problématique des réformes électorales.

« Quelques orientations ont été données aux élus MLC notamment : Défendre les acquis de l'unité nationale par un combat sans répit contre le régionalisme et le tribalisme. Accordant un grand prix sur la cohésion a recommandé aux élus du Mlc de s'éloigner de tout réflexe ou discours contraire aux valeurs républicaines ; Ne pas transiger avec la réforme du système électoral qui doit porter en elle le devoir de recevabilité assorti des sanctions, l’inclusivité ainsi que la transparence dans la gestion de la CENI », renseigne le communiqué du MLC signé par sa secrétaire générale, Eve Bazaiba.

La session de septembre ouverte ce mardi 15 septembre est de tous les enjeux particulièrement en ce qui concerne les questions liées aux réformes électorales qui divisent la classe politique.

Le groupe de 13 personnalités qui est à la recherche du consensus autour des réformes électorales a rencontré plusieurs autorités notamment, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, Jean Pierre Bemba, Moise Katumbi et le Cardinal Fridolin Ambongo mais n’a pas échangé avec l’ancien président de la république, Joseph Kabila car le FCC exige que tous les débats au sujet des réformes se fassent au sein des institutions.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une