RDC-Djugu : le gouvernement salue « un pas non négligeable dans la pacification » après l’engagement pour la paix des factions de la milice CODECO
Félix Tshisekedi et sa délégation au bureau du territoire de Djugu/Ph ACTUALITE.CD

Le gouvernement a montré sa satisfaction vendredi 7 août suite à la signature d’actes d’engagement pour la paix par les chefs des différentes factions de la milice CODECO dans le territoire de Djugu (Ituri). Ces engagements dans la pacification s’enregistrent depuis l’arrivée sur les lieux d’une délégation d’anciens chefs de guerre de l’Ituri dépêchée par Félix Tshisekedi.

« Cela constitue un pas non-négligeable sur la voie de la pacification de cette partie de la République telle que voulue par le Chef de l’Etat », dit le compte-rendu du conseil des ministres.

Le 1 août dernier, plusieurs chefs des factions de la milice CODECO ont signé l’acte d’engagement pour la paix en présence des plusieurs curieux au village Lodjo, dans le secteur de Walendu pitsi où les groupuscules des miliciens ont érigé leur quartier général. Ces engagements impliquent notamment une trêve sur le terrain et la libre circulation des personnes et de leurs biens.

« Ils ont signé un acte d'engagement qui comprend des rubriques à suivre notamment une trêve donc mettre fin aux attaques, la libre circulation des personnes et leurs biens. Ils sont prêts également pour le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire. Les leaders de chaque faction de ces miliciens ont été présents et ont signé cet acte d'engagement. L'accord a été salué par la population. », avait dit Pitshou Iribi, communicateur de la délégation venue de Kinshasa.

Le plus grand défi reste le processus de désarmement qui doit être précédé d’un pré cantonnement qui veut une prise en charge correcte des miliciens afin de ne pas retomber dans les erreurs du passé. Les combattants ont présenté les cahiers de charges à la délégation de Kinshasa.

Depuis le 15 juillet, des vagues de ces miliciens quittent le maquis. Les premiers actes d’engagement pour la paix étaient déjà signés notamment par les factions Alliance pour la libération du Congo/CODECO et Katanga du général autoproclamé Songa Mbele.

La délégation venue de Kinshasa est composée d’anciens chefs de guerre de l’Ituri dont Floribert Ndjabu, le général Germain Katanga, le colonel Mathieu Ngudjolo arrivée à Bunia le 04 juillet. La durée de la mission est de deux mois.

Pendant ce temps, un calme relatif est observé sur le terrain. Depuis une semaine, il n’y a pas eu d’attaque de la part des miliciens. L'armée qui demeure « vigilante » dit suivre l’évolution des négociations entre les deux parties.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une