Marche Lamuka : le Gouvernement condamne la violation de l'état d'urgence et la volonté "délibérée" d'exposer la population au COVID-19
Photo ACTUALITE.CD.

Le Gouvernement condamne la violation de l'état d'urgence sanitaire et la volonté "délibérée" des organisateurs de la marche de Lamuka ce lundi 13 juillet 2020 à Kinshasa et dans d'autres villes du pays exposant la population à la pandémie COVID-19. C'est ce qu'a déclaré le Vice-premier ministre, ministre en charge de l'Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières après réunion autour du Premier ministre.

Gilbert Kankonde déclare que le Gouvernement réitère "sa décision prise précédemment de voir les auteurs des pareils actes être interpellés et traduits en justice."

Par ailleurs, les participants à cette réunion "prennent acte du report de cette marche annoncé dans le communiqué du FCC de ce jour par respect à l'état d'urgence sanitaire.". Le FCC a reporté une marche projetée ce mardi 14 juillet.

Les ministres de la Décentralisation et Réformes institutionnelles, de la Communication et Médias, de Droits humains, de la Défense, le vice-ministre de la Justice, le Commissaire général de la police, le gouverneur de Kinshasa ainsi que les hauts responsables des services de sécurité civile et militaire ont également pris part à cette réunion.

Les leaders de la coalition Lamuka avaient appelé à des manifestations "pacifiques" ce lundi 13 juillet pour protester contre la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI et également les trois propositions de lois introduites par les députés nationaux Aubin Minaku et Garry Sakata sur les réformes judiciaires. Des milliers manifestants ont répondu à cet appel mais la marche à été dispersée dans plusieurs villes à coup de gaz lacrymogène.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une