RDC: Le conflit qui oppose le NDC-R à la coalition Nyatura-FDLR-APCLS déstabilise davantage les territoires de Masisi et Rutshuru
Fardc déployées dans l'Est de la RDC. Ph. ACTUALITE.CD

Le conflit qui oppose le Nduma défense du Congo-Rénové (NDC-R) à la coalition Nyatura-FDLR-Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) a continué à créer un climat d’insécurité dans les territoires de Masisi et Rutshuru, note António Guterres, secrétaire général de l’ONU, dans son rapport couvrant mi-mars à mi-juin. Il ajoute que cette situation a renforcé NDC-R et lui a permis de contrôler une zone toujours plus étendue. 

« Près de 200 affrontements et exactions diverses perpétrés par ces groupes ont été recensés, durant lesquels plus de 160 civils ont trouvé la mort. Parmi les groupes armés opérant dans la région, ce sont les combattants du NDC-R qui ont commis le plus grand nombre de violations des droits de l’homme, y compris des violences sexuelles liées au conflit », rapporte t-il.

Pour rappel, l’auditorat militaire du Nord-Kivu a lancé un mandat d’arrêt contre le chef du groupe armé, Guidon Shimiray Mwissa, qui n’a pas été exécuté à ce jour.

Dans son rapport du mois de mai, le BCNUDH, note que les combattants de Nduma Defense of Congo - Rénové (NDC-R) ont commis 49 atteintes aux droits de l’homme en mai 2020, un chiffre en hausse par rapport au mois précédent (36 atteintes). Ces atteintes ont été commises dans les territoires de Rutshuru (21 atteintes), de Masisi (18 atteintes) et de Lubero (10 atteintes). 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une