Samedi 4 juillet 2020 - 09:41

Breaking news

RDC : Ambongo et Bokundua dénoncent l’entérinement de la candidature de Malonda et écrivent à Tshisekedi
Bâtiment de la CENI/Ph droits tiers

L’Eglise catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC) ont écrit au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi pour dénoncer l’entérinement du choix de Ronsard Malonda par certaines confessions religieuses comme futur président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Le Cardinal Fridolin Ambongo et le Révérend André Bokundoa respectivement président et vice-président de la plateforme des confessions religieuses ont, dans leur correspondance expliqué au président de la république qu’à ce stade, aucun candidat futur président de la CENI n’a été désigné ou élu et que le processus était suspendu faute de consensus. Ils dénoncent une fraude orchestrée par l’Assemblée nationale qui a entériné un « faux » PV présentant le nom de Ronsard Malonda comme président de la CENI.

« Il est, par conséquent, déconcertant que Madame la Présidente (Jeanine Mabunda) ait travesti la vérité et fait entériner frauduleusement par la plénière de l’Assemblée nationale une quelconque désignation du président de la CENI par les confessions religieuses, et ce, sur base de faux procès-verbal d’une élection fictive dressé par certains chefs des confessions religieuses et délégués, non attitrés quant à ce. », disent-ils.

Les chefs de deux plus grandes confessions religieuses du pays s’interrogent : « D’où la question de savoir comment veut-on bâtir une institution d’appui à la démocratie comme la Commission électorale nationale indépendante sur un fondement de mensonge et de fraude à ciel ouvert ? Pourquoi veut-on violer la substance de l’Assemblée nationale pour des combines inavouées ? »

Le Cardinal Fridolin Ambongo et le Révérend André Bokundoa demandent au Président de la république de ne pas considérer le choix de M. Malonda qui est controversé par plusieurs couches socio-politiques du pays.

« Le Présidium de la plateforme conduit par l’Eglise Catholique et l’Eglise du Christ au Congo prie votre très haute autorité de ne pas considérer la proposition controversée de nomination du président de la CENI entérinée par l’Assemblée nationale en sa séance du 2 juillet en cous, d’une part, et d’inviter les composantes socio-politiques concernées au dialogue constructif en vue de réformer la centrale électorale et d’y désigner les personnalités qui répondent aux critères légaux d’autre part. », demandent-ils.

Pour les deux représentants religieux, la CENI « ne peut être transformée en un lieu de conquête ni de conservation du pouvoir. »

L’Eglise catholique, l’ECC, les mouvements citoyens et plusieurs autres organisations politiques et de la société civile recommandent la réforme et l’audit de la CENI avant la désignation de nouveaux animateurs.

Le Comité laïc de coordination et les mouvements citoyens Lucha, Filimbi et les Congolais debout ont d’ailleurs annoncé une manifestation pacifique ce samedi pour marquer leur désapprobation face au choix de Ronsard Malonda. L’UDPS a aussi annoncé sa manifestation pour le 9 juillet prochain.

Le sujet était à l’ordre du jour du Conseil des ministres présidé vendredi par Félix Tshisekedi. Ce dernier a qui doit investir la prochaine équipe dirigeante de la CENI a demandé de prendre en considération les revendications de toutes les parties.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une