Vendredi 3 juillet 2020 - 07:51

Breaking news

RDC-CENI : “Il est inadmissible que dans la nomination de nouveaux animateurs l’on puisse chercher à contourner l’Eglise Catholique et l’ECC” Mbusa Nyamwisi
Antipas Mbusa Nywamwisi/Ph droits tiers

Mbusa Nyamwisi, ancien ministre congolais des affaires étrangères a donné aussi sa position en ce qui concerne le processus de désignation des animateurs de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Alors que l’Assemblée nationale a entériné jeudi la candidature de Ronsard Malonda, actuel secrétaire exécutif national de la CENI, M. Nyamwisi estime que la mise en place d’une nouvelle équipe dirigeante de cette institution ne peut nullement se faire sans l’Eglise catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC), deux plus grandes confessions religieuses du pays.

“Ainsi que l’a si bien exprimé le Cardinal AMBONGO dans son homélie du 30 Juin 2020, il est extrêmement important d’obtenir la dépolitisation de la CENI et il est inadmissible que dans la nomination de nouveaux animateurs de cette institution d’appui à la démocratie l’on puisse chercher à contourner l’église Catholique et l’ECC qui, à elles seules regroupent plus de 80% de la population congolaise”,a affirmé jeudi à ACTUALITE.CD Mbusa Nyamwisi.

Après cette première étape, l'Assemblée nationale promet de  transmettre “ pour dispositions idoines à l'institution responsable ladite décision et fonde l'espoir que le processus électoral sera relancé avec cette avancée notable”.

Le 30 juin, le Cardinal Ambongo a indiqué que l’actuelle majorité parlementaire de l’ancien chef de l’Etat Joseph Kabila, tient à tout prix à avoir la “main basse sur la CENI et la magistrature.”

La dépolitisation de la CENI, d’après plusieurs organisation socio-politiques, voudrait que la Présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda arrête immédiatement son injonction donnée aux confessions religieuses de choisir un candidat qui remplacera Corneille Nangaa à la tête de la CENI. 

M. Nyamwisi dénonce “la mauvaise foi que manifeste de certains individus qui veulent confisquer le destin de tout un peuple” et appelle à “leur opposer une résistance farouche et de ne pas reculer.”

“Je trouve opportun d’appeler la population à la vigilance citoyenne puisque l’histoire et l’expérience nous ont prouvés que les citoyens éveillés imposent toujours à leurs dirigeants une certaine façon de gouverner qui contribue à développer les Nations.”, lance le président du RCD/KML.

L’Eglise catholique et l’ECC se sont retranchées des réunions des confessions religieuses suite au manque de consensus quant à la désignation du futur président de la CENI. 

Plusieurs voix se sont élevées en faveur des “réformes profondes” et de l’audit de la CENI comme préalable. Le week-dernier, Mme Mabunda s’est entretenue autour de ce préalable avec le Comité laïc de coordination (CLC) et les mouvements citoyens Lucha, Filimbi et les Congolais Debout. La présidente de la chambre basse a clairement dit à ses hôtes “qu’il ne faut pas conditionner la désignation des animateurs de la CENI à la réforme de sa structure.” 

Le CLC et les mouvements citoyens ont d’ores et déjà appelé “à la mobilisation à la mobilisation de l’ensemble de notre population pour, pacifiquement, barrer la route à une CENI instrumentalisée et des lois scélérates contre la justice de notre pays.”

Yassin Kombi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une