Coronavirus au Nord-Kivu : Première journée sans trafic entre les villes de Beni-Butembo et Goma
kivu

Le trafic est suspendu, depuis ce lundi 6 avril, entre les villes de Beni-Butembo et Goma (Nord-Kivu) après la déclaration de la pandémie de coronavirus dans les villes de Beni et Goma. Cette décision du gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, vise, d’après lui, à empêcher la propagation de la pandémie coronavirus de dans d’autres entités de sa province.

Ce lundi, aucun véhicule transportant des personnes n’a quitté Butembo pour Beni ou Goma. Seuls les engins chargés d’approvisionner la ville commerciale en denrées alimentaires étaient autorisés à trafiquer, avec un nombre réduit des passagers, notamment cinq personnes pour les camions, deux pour les voitures et le seul conducteur pour les motos.

Le conseil urbain de sécurité de Butembo s’est déployé aux postes d’entrée de Butembo, notamment aux barrières de Kangothe (sur l’axe Beni) et Kyambogho (sur l’axe Goma) pour se rassurer du respect de cette mesure de restriction des mouvements des populations. Certes, Butembo n’a jusque ce lundi enregistré aucun cas de coronavirus. Mais le maire estime qu’il est prudent qu’on renforce déjà la surveille aux postes d’entrée pour éviter l’importation des cas de Beni ou Goma, des villes sœurs où la pandémie est déjà déclarée.

« Comme le coronavirus n’a pas encore des vaccins, nous devons couper la chaine de contamination si nous avons un cas positif ici chez nous. Voilà pourquoi la communauté doit lutter contre l’entrée chez nous (à Butembo) d’un cas positif. Les axes de Beni et Goma connaissent des mouvements intenses des personnes, nous devons encadrer la mesure (portant suspension de trafic des populations). A Butembo, notre joie serait de vivre ici sans cas positif.  Nous voudrions zéro cas corona à Butembo. Cela ne peut être possible que si la population s’approprie cette lutte, si la population comprends qu’elle doit se protéger », a indiqué au micro d’ACTUALITE.CD le maire Sylvain Kanyamanda.

Il indique avoir instruit ses services de veiller à l’application de cette mesure de suspension de trafic des populations sans tracasserie. Une mesure qui sera observée pendant 14 jours, en fonction de l’évolution de la pandémie au Nord-Kivu.

«C’est un sacrifice que chacun de nous doit consentir pour nous protéger contre corona. Que la population comprenne que ce n’est pas une sanction mains une mesure qui vise à nous protéger», a exhorté le maire Sylvain Kanyamanda.

Claude Sengenya

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une