Tension devant le siège de l’UDPS à Kinshasa: manifestation des combattants qui attendent de l’emploi
ACTUALITE.CD

L’essentiel.

  • La tension est encore perceptible devant et aux alentours du siège de l’UDPS dans la commune de Limete, à Kinshasa. La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les militants en colère.
  • Les militants manifestent pour réclamer d’être pris en compte par le parti dans les éventuelles opportunités de formation et d’emploi et de formation. 
  • Certains militants rencontrés par les reporters de ACTUALITE.CD sont convaincus que les dirigeants actuels privilégient les membres de leurs propres familles. Ces allégations sont démenties par Augustin Kabuya, actuel secrétaire général de l’UDPS. 

La colère.

« Le chef de l’Etat avait demandé qu’on sélectionne quelques personnes pour aller en formation, afin qu’ils aient du travail. Kabuya a commencé à nous insulter et à nous traiter d’illettrés. Ce sont ses frères de l’église qui ont étudié, et qui ont droit d’avoir du travail. Nous les combattants nous n’avons pas étudié. Comment nous aurons du travail avec nos têtes qui ne fonctionnent pas? C’est aujourd’hui que Kabuya dit que nous sommes des fous, alors qu’on a fait face à des coups de feu et aux arrestations à l’IPKIN sans qu’il n’ait une minute pour nous, sans qu’il ne nous vienne en aide. Nous nous prenions en charge pour soigner nos blessures. Nous sommes en colère et nous voulons savoir si l’UDPS C’est Augustin Kabuya ou ce sont les Combattants.  Nous lui demandons de démissionner et de quitter le parti parce qu’il joue avec le pouvoir du Président de la République ». Les propos d’un manifestant qui illustrent l’état d’esprit de ceux qui ont manifesté ce jeudi.

La réponse de Augustin Kabuya

Pour l’actuel secrétaire général de l’Udps, les manifestants ont été manipulés par quelques cadres du parti.

« Ça fait longtemps que les mensonges circulent en mon nom. Ils disent que j’ai détourné les listes pour envoyer les membres de ma famille et les gens de mon église. Où sont-ils engagés? Il y a beaucoup de ministres qui ont engagé les membres de leurs familles dans leurs cabinets. J’ai refusé d’être membre du gouvernement », a t-il dit à ACTUALITE.CD

Ivan Kasongo

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une