Jeudi 27 février 2020 - 22:28

Breaking news

RDC : Suspension du chef des renseignements militaires, Francine Muyumba dénonce l'influence étrangère
DR

Le général - major congolais, chef du renseignement militaire, sous sanctions de l’Union européenne, Delphin Kahimbi, a été suspendu de ses fonctions mercredi, a-t-on appris de sources concordantes, évoquant une mesure pour "lourde faute administrative" et "absence prolongée".

L'ambassadeur des États-Unis en RDC, Mike Hammer a salué, jeudi, cette suspension qui cadre avec la position des États-Unis qui estiment que la présence des personnes sanctionnées dans la chaîne de commandement militaire constitue un "frein" à une plus grande implication de Washington dans les efforts de pacification dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

"Comme nous l'avons déclaré constamment, ceux qui sont corrompus, commettent des violations des droits de l'homme ou qui perturbent le processus démocratique doivent être tenus pour responsables", a déclaré Mike Hammer.

En réaction au tweet de l'ambassadeur, la sénatrice Francine Muyumba, du Camp Kabila, s'est servie d'une citation du premier président de l'histoire des USA, Gorges Washington pour dénoncer « l’influence étrangère ».

« L’influence étrangère est l’un des plus funestes ennemis. » Georges WASHINGTON, 17 Septembre 1796, a-t-elle tweeté, sans plus des commentaires.

Lors de sa visite en février en RDC, Peter Pham, envoyé spécial des USA dans la région des grands lacs, avait évoqué une fois de plus la question des sanctions internationales qui touchent quelques officiers congolais.

Plusieurs organisations de défense des droits de l'homme ont également salué cette suspension, d'un homme qui était l'un des proches militaires influent du Clan Kabila.

Human Rights Watch (HRW) a estimé que cette décision est une opportunité pour la justice de faire son travail compte tenu de plusieurs violations graves dont le chef de renseignements militaire serait auteur.

“Depuis longtemps, il aurait été impliqué dans de graves violations des droits humains. Opportunité importante pour la justice!,” peut-on lire sur la page facebook officielle de cette organisation non gouvernementale.

Le Général - major Delphin Kahimbi a été empêché la semaine dernière de prendre un vol pour l’Afrique du Sud où il devait, selon lui, se rendre pour des soins médicaux.

L'officier a été entendu depuis la semaine dernière par le Conseil national de sécurité (CNS). Il sera de nouveau entendu ce vendredi 28 février.

Christine Tshibuyi 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une