Breaking news

Kinshasa : Colette Tshomba s’engage à prendre en charge les élèves qui auront lu au moins 6 livres dans un trimestre

Mercredi 19 février 2020 - 15:10
Catégorie
Photo droits tiers

La députée nationale Colette Tshomba a promis, ce mardi 18 février, de contribuer aux frais scolaires des élèves qui liront au moins 6 livres dans un trimestre. Cette promesse a été faite lors de la cérémonie de remise d’un bâtiment de 3 salles (une salle de classe, une salle des professeurs et une Bibliothèque) construit sur fonds propres par cette élue de la Funa et offert à l'Institut Ango-Ango. Il s’agit d’une école conventionnée de la Communauté Baptiste du Congo créée en 1991. Elle compte à ce jour près 1650 élèves.

« Une Bibliothèque est importante. L’homme nourrit son esprit par la lecture, disait Sénèque(...) Nous lançons un appel aux élèves à s’abonner à la Bibliothèque moyennant un payement mensuel de 1000 CDF. Quant à moi, je m’engage à venir une fois tous les mois pour vérifier afin d’encourager les élèves qui auront lu au moins 6 livres en 3 mois. Je promets de contribuer à leurs frais scolaires », a déclaré la députée Colette Tshomba lors de la remise du bâtiment dont elle attend de la communauté Baptiste du Congo une gestion en « bons pères » de familles et aux bénéficiaires d’en faire « bon usage ».

L'engagement de la députée coincide avec la septième édition de la fête du livre qui se tient jusqu'au 22 février à Kinshasa.

l

« Comprenez combien cet acte restera indélébile dans chacun de nous et non seulement dans les annales de l’institut Ango-Ango, mais également de la communauté CBCO, dont le Représentant légal présent à l’événement, aussi dans le cœur de tous les Ndalois et Ndaloises ainsi dans les annales du monde de l’éducation, rappelant qu’en dehors de l’institut Ang-Ango, d’autres œuvres de l’honorable Colette  Tshomba parlent dans les écoles suivantes : EP 1 et 2 Ango-Ango, Institut Salongo, Ecole Kimbaguiste, Ecole Saint Michel pour ne citer que celles-là. Quelle bouffée d’oxygène pour l’éducation de la RDC. Une classe construite est porte de la prison qu’on ferme, dixit Victor Hugo. (…) si les enfants de l’Inde ont connu la Mère Thérèse de Calcutta, les nôtres connaissent Mère Colette de Ango-Ango », a dit Maurice Kabama, préfet de l’institut Ango-Ango.

k

Les élèves et enseignants, bénéficiaires directs de cet ouvrage ont salué l’œuvre. « Avec ça, vous nous avez appris à pêcher pour que l’on ne meurt pas de faim », disent-ils.

La Bibliothèque est accessible à tout le monde. Colette Tshomba lance aussi un appel aux personnes de bonne volonté à contribuer à l’approvisionnement de cette bibliothèque.

Sans prendre parole, le bourgmestre de la commune de Bandalungwa, Bayllon Thierry Gaibene a pris part à cette activité. C'est à lui que Colette Tshomba a remis les clefs de l'édifice qui, à son tour a remis au Représentant légal et Secrétaire général de la CBCO, Fidèle Bavuindisi.

Berith Yakitenge

 

Vidéo