Catégorie
ACTUALITE.CD

Le gouvernement pense à la construction d’une nouvelle ville pour désengorger Kinshasa et ses 15 millions d’habitants. Ainsi, les dirigeants congolais voudraient s'inspirer de modèles africains.

Une délégation gouvernementale, conduite par le ministre d’Etat, Ministre de l’urbanisme et habitat, achève ce lundi une visite de trois jours à Dakar. Puis Muabilu était accompagné de ses collègues Molendo Sakombi et Agé Matembo, respectivement ministre des affaires foncières et ministre de l’aménagement du territoire. 

La délégation a visité la ville de Diamniadio, nouveau centre urbain à moins de 33 Km de Dakar. L'objectif principal de Diamniadio est la délocalisation de l'administration trop engorgée, de plus elle permettrait de soulager la densité de la ville de Dakar, trop peuplée pour l'exode que connait les populations de la sous région.  Étendue sur 2 500 ha, cette plateforme devrait permettre d'accueillir de nouvelles activités industrielles et commerciales, de délocaliser des activités administratives, industrielles et commerciales existantes et de mettre en place un cadre propice à la réalisation d’équipements marchands en partenariat avec les secteurs privés étrangers. Université et habitations modernes font partie de ce projet ambitieux. 

Ils se sont notamment attardés sur le dispositif des logements sociaux, ainsi que la banque de l’habitat du Sénégal.

Kinshasa est confrontée à divers problèmes. Outre une urbanisation pas adaptée, la criminalité a pris des allures inquiétantes, la couverture en électricité et en eau n’a pas suivi le rythme de la densité et de l’exode rurale. 

La capitale croule croule également sous de très chères ordures.  La ville produit au moins 9 000 tonnes de déchets chaque jour. Il faudrait des millions de dollars par mois pour les évacuer.

 

Vidéo