Breaking news

Sud-Kivu : contraints par la population à la reddition, 183 combattants dissidents FDLR et leurs dépendants admis au camp militaire de Nyamunyunyi

Lundi 9 décembre 2019 - 16:42
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Quelques jours après la capture, par la population dans le territoire de Kalehe, d’une centaine de combattants du CNRD (Concours National de la Résistance et de la Déportation), une dissidence de la rébellion FDLR (Forces Démocratiques de Libération du Rwanda), les Forces armées de la RDC annoncent l'arrivée d’une première vague desdits miliciens au camp de Nyamunyunyi, dans le territoire de Kabare, à moins de 30 kilomètres de la ville de Bukavu.

Cette vague est composée de 183 combattants et de 684 dépendants, affirme l’armée.

« Nombreux parmi eux ont été obligés de déposer les armes et se sont rendus. A ce jour, l'armée a déjà enregistré 183 combattants et 684 dépendants mais plusieurs autres continuent de venir et l'opération d'enregistrement continue à Nyamunyunyi. Plusieurs armes et munitions ont déjà été saisies », indique le capitaine Dieudonné Kasereka, porte-parole de l'opération Sokola 2 sud Sud-Kivu.

La société civile locale confirme la présence des combattants hutu rwandais et leurs dépendants dans ce camp de l’armée. C’est le vendredi 6 décembre dernier que la population de Kalehe a remis à l’armée une centaine de combattants, capturés dans le Parc de Kahuzi Biega.

A Nyamunyunyi, rien n’est décidé sur le sort de ces combattants. Ce n’est pas non plus la première fois que des combattants sont cantonnés dans cette caserne. L’année dernière, plusieurs dizaines de miliciens locaux actifs au Sud-Kivu s’étaient rendus à l’armée, puis casés dans ce même camp avant de se volatiliser dans la nature faute d’une politique adéquate de prise en charge et de désarmement, démobilisation avant la réinsertion.

Justin Mwamba

 

Vidéo