Breaking news

RDC-Angola : Déjà un mort parmi les retournés Congolais qui vivent dans des conditions difficiles à Kalambambuji 
Mardi 27 août 2019 - 09:50
Illustration/les congolaises refoulées d'Angola.

Un mineur est décédé ce mardi 27 août 2019 suite au manque de nourriture par les 4187 congolais qui étaient réfugiés en Angola et qui sont retournés depuis une semaine en RDC par le poste frontalier de Kalambambuji, 250 Km au sud-ouest de Kananga en territoire de Luiza (Kasaï Central).

Ces congolais vivent dans des conditions difficiles. Affamés, fatigués, ils sont dépourvus de tout et passent la nuit à la belle étoile. 

« Je suis débordé. Les réfugiés dorment dans la cour du bâtiment de la DGM construit récemment. Ils n'ont rien à manger.  Nous nous sommes débrouillés avec les responsables du Rassemblement des démocrates Tshisekedistes (RDT), et avons payé quelques sacs du riz, des bonbons et des biscuits que nous avons distribués. Mais c'est insuffisant. Les autorités provinciales me disent qu'elles vont dépêcher une délégation ce mardi.  Entretemps, un enfant vient de mourir ce matin de la faim et des intempéries. Un autre est agonisant au moment où je vous parle. La situation est catastrophique », explique Isaac Kalombo Shakasanzambi, chef de groupement Bakaluyambi Kalambambuji.

A Kananga, le gouverneur du Kasaï Central à peine revenu de Kinshasa, semble prendre la mesure de la situation. « Je m'y rends (Kalambambuji) cet après-midi », répond laconiquement à ACTUALITECD le gouverneur Martin Kabuya.

Par ailleurs dans la province du Kasaï, les autorités ont pris toutes les précautions pour accueillir les retournés d’Angola. Le ministre provincial du Kasaï Deller Kawino séjourne depuis une semaine au poste frontalier de Kamako, 150 Km au sud de Tshikapa où près de 600 retournés sont arrivés.

Le 31 juillet 2019, de passage au camp des réfugiés congolais de Lovua dans la province angolaise de Lunda Norte, le gouverneur du Kasaï Central avait invité les réfugiés à rentrer en RDC où les conditions de paix étaient réunies. Sans attendre les préparatifs du HCR qui demandait du temps pour apprêter les conditions d'un retour digne, les réfugiés congolais ont décidé de quitter d'eux-mêmes à pieds le camp pour retourner en RDC.

Sosthène Kambidi

 

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une