Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Les habitants de la commune de Lubunga, située sur la rive gauche du fleuve Congo, dans la ville de Kisangani, sont descendus dans la rue, ce lundi 15 avril 2019, pour protester contre l'insécurité grandissante.

Ils accusent les militaires du camp Lukusa des tracasseries et de plusieurs exactions sur les civils. Allégations relayées par l’Asbl “Sauti ya Lubunga” qui affirme que le cri d’alarme lancé par la société civile locale n’a pas été pris en compte par les autorités pour lutter contre l’insécurité dans cette partie de la ville.

Le trafic est perturbé entre les deux rives du fleuve depuis ce matin. Le maire intérimaire de Kisangani, Eugénie Wandandi, qui s’est rendu à Lubunga pour tenter de calmer les manifestants, a été accueilli par des projectiles. Les manifestants ont séquestré l’autorité urbaine et deux autres agents de la mairie, selon des sources locales.

Le bureau administratif de la commune de Lubunga a été saccagé par les manifestants. Ces derniers réclament le départ du bourgmestre de la commune ainsi que des commandos du camp Lukusa. Ces militaires ont été déployés dans ce caserne pendant la période électorale.

Samedi dernier, un militaire s'est donné la mort après avoir tiré sur une femme dans cette commune. La victime est prise en charge mais son état est critique.

Ernest Mukuli