Les militants de l'UDPS au siège du parti à Limete.

Un policier a été tué, ce samedi 16 mars 2019, par des militants de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le progrès Social) à Mbuji-Mayi, au Kasaï Oriental, lors des manifestations de protestation contre l’échec du parti aux sénatoriales, organisées vendredi 15 mars, dans 24 provinces du pays.

Le policier était un garde du corps d’une députée du FCC (Front Commun pour le Congo) dont la résidence a été attaquée par des militants en colère. Il a été lynché par ces derniers.

Marie Jeanne Mupela

Catégorie