Breaking news

Sénatoriales en RDC : Le FCC de Joseph Kabila revendique une "très large majorité" de plus de "2/3" au sénat

Vendredi 15 mars 2019 - 19:45
Catégorie
Le comité stratégique du FCC devant la presse à Kinshasa / Ph. Pascal Mulegwa / ACTUALITE.CD

Formé autour de l'ancien président Joseph Kabila, le Front commun pour le Congo (FCC) a revendiqué une victoire "éclatante" aux élections sénatoriales qui se sont tenues, vendredi 15 mars 2019, dans 24 des 26 assemblées provinciales de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans un communiqué rendu public quelques heures après le déroulement du scrutin, cette plateforme qui a déjà la majorité à l'assemblée nationale, s'est félicitée d'une victoire "éclatante" qui confirme sa "prépondérance en tant que première force politique" du pays.

Les députés provinciaux membres de  différents regroupements de la collation ont "observé la discipline et la cohésion recommandées" par Joseph Kabila, a indiqué le coordonnateur du FCC, Néhémie Mwilanya, signataire dudit communiqué.

Fort de 12 députés à l'assemblée provinciale de Kinshasa ou encore 7 dans le Kasaï Central, l'Union pour la démocratie et le progrès social ( UDPS) du président Félix Tshisekedi n'a obtenu aucun siège au Sénat pour ces deux provinces .

Le parti présidentiel avait largement perdu aux élections des membres des bureaux des assemblées provinciales au profit du FCC.

20 de 24 assemblées provinciales sont sous le contrôle du regroupement de Joseph Kabila. L’UDPS n’avait gagné que les cinq postes du bureau de l’assemblée provinciale du Kasaï Oriental.

" Vote atypique des élus de l’UDPS de Kinshasa et du Kasaï ! Le mal est profond et nécessite une attention particulière du leadership du parti ", a  tweeté Jacquemin Shabani; responsable de la centrale électorale de l'UDPS.

Contrôler le Sénat après l’Assemblée nationale était l'objectif du camp Kabila qui réduit encore la marge de manœuvre de Félix Tshisekedi.

Christine Tshibuyi