Les militants de l'UDPS manifestent leur colère au siège du parti à Limete après l'échec de leurs candidats aux sénatoriales/Ph Christine Tshibuyi ACTUALITE.CD

Les militants de l’UDPS ont aussi manifesté au siège du parti suite à l’échec de leurs candidats aux élections sénatoriales ce vendredi 15 mars 2019 dans les 24 provinces du pays.

Ils ont allumé le feu devant le siège du parti où ils interdisent aux députés provinciaux élus de Kinshasa d’arriver car n’ayant pas élu les candidats de l’UDPS aux sénatoriales.

Lire aussi : RDC : Après l’échec de l’UDPS aux sénatoriales, les “combattants” protestent devant l'Assemblée provinciale de Kinshasa

« Comment se fait-il que l’UDPS peut avoir 12 députés provinciaux mais pas un sénateur dans la ville de Kinshasa ? C’est un comportement que nous décrions, mais laissons le temps au temps. Les militants sont fâchés, ils sont contre le comportement des députés provinciaux. Pour eux [Ndlr : militants], ces députés ne peuvent pas mettre leurs pieds ici à la permanence. Ils sont déterminés parce qu’avoir 12 députés provinciaux sans un seul sénateur, tu vois ce que ça donne ? Attendons l’avenir mais ils se sont compromis, l’avenir est long », a expliqué Nixon Leya Lukusa, rapporteur adjoint de la présidence de l’UDPS.

L’UDPS qui est majoritaire à l’assemblée provinciale de Kinshasa avec 12 élus n’a eu aucun siège sur les 8 réservés à la capitale.

A lire ici :Echec de l’UDPS aux sénatoriales : « C’est l’opprobre, les députés n’ont pas respecté la discipline du parti » (Peter Kazadi)

Christine Tshibuyi

Catégorie