Quelques victimes de la guerre de 6 jours à Kisangani devant le ministère de l'intérieur à Kinshasa pour réclamer leur indemnisation.

Quelques victimes de la guerre de six jours à Kisangani, dans l’ex-province Orientale, sont venues réclamer leur indemnisation, ce vendredi 28 décembre 2018, au ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, à Kinshasa, suite aux sévices subis durant la guerre.

En provenance de Kisangani (Tshopo), ces personnes vivant avec handicap veulent savoir la suite de leur dossier auprès du ministre Henri Mova Sakanyi, trois mois après le dépôt.

« Nous sommes des victimes de la guerre de 6 jours. Nous sommes venus de Kisangani. Nous sommes venus réclamer notre indemnisation depuis près de 18 ans. Nous avons déposé nos dossiers il y a trois mois mais il n’y a toujours pas de suite. C’est pourquoi, nous sommes venus pour en savoir plus. Depuis que nous sommes là, la solution n’est pas trouvée», a déclaré Mme Sola l’une des victimes.

Moins de dix personnes, ces manifestants envisagent de procéder au sit-in devant le ministère de l’Intérieur. «la réponse que nous avons eu c’est que le ministre n’est pas là. On ne sait quoi faire », a ajouté Sola.

Du 5 au 16 juin 2000, une guerre avait éclaté dans la ville de Kisangani entre les armées rwandaises et les troupes ougandaise qui soutenaient chacune une rébellion dans la ville. Au cours de ces violences, plusieurs centaines de personnes avaient été tuées  et au moins 500 autres blessées.

Fonseca Masianga

 

Catégorie