Breaking news

RDC: les USA veulent des sanctions contre les auteurs des massacres de Kishishe, zone contrôlée par le M23
Vendredi 2 décembre 2022 - 07:45
Localisation de Kishishe, au Nord de Goma
Localisation de Kishishe, au Nord de Goma

Le massacre de civils à Kishishe, zone contrôlée par le M23, pourrait constituer un crime de guerre, estime la Chargée d'affaires de l’ambassade américaine à Kinshasa, Stephanie Miley.

« Nous sommes profondément attristés par le massacre de civils à Kishishe, qui pourrait constituer un crime de guerre », a-t-elle déclaré.

Elle souhaite que les responsabilités soient dégagées:  « Nous condamnons toute acte de violence contre les civils et appelons à une fin des hostilités, une enquête et une responsabilisation des auteurs de ces crimes ».

Contexte 

Les violences ont repris de plus belle dans le territoire de Rutshuru, au Nord-Kivu, où l’Armée affronte les combattants du M23. 

Plusieurs sources rapportent des dizaines de cas d’exécution sommaire enregistrés mardi à Kishishe, à environ 100 kilomètres de Goma. L’armée accuse le M23, qui contrôle la zone, d’avoir tué au moins cinquante civils. D’autres sources donnent un bilan plus lourd évoquent une centaine de morts.

Les combats se sont poursuivis jeudi, toujours dans la chefferie de Buito dans un contexte de violation de cessez-le-feu décrété à Luanda. Des coups de feu et des détonations étaient entendus le matin aux alentours de Lushebere, une localité située entre Kirima et Kishishe. 

Selon plusieurs sources, l’Armée a fait face à une attaque des combattants du M23 qui occupent depuis plusieurs jours quelques localités dans la zone.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une