Breaking news

RDC-Mines : "la bonne gouvernance du FOMIN peut favoriser la mobilisation des recettes à hauteur de 100 millions USD par an, pour les générations futures" (Gérard Ntambwe)
Jeudi 1 décembre 2022 - 00:13
1
Gérard Ntambwe, expert et consultant en Ressources naturelles; Vice-président de la chambre des mines. Ph. ACTUALITE.CD

Les Fonds Miniers pour les Générations Futures (FOMIN) a figuré parmi les sujets débattus au cours de la deuxième journée de la "semaine des mines et des hydrocarbures" organisée par la société civile, regroupée au sein d'une synergie d’action pour la protection, le suivi et le contrôle citoyen des ressources naturelles de la République Démocratique du Congo.

Gérard Ntambwe, expert et consultant en ressources naturelles, a expliqué aux membres de la société civile l'importance de ce fonds mis en place par le législateur du code minier révisé en 2018.

"Les ressources minières sont épuisables et non renouvelables. C'est pour cette raison que le législateur du code minier 2018 a introduit l'innovation de la création du Fonds Minier pour les générations futures (FOMIN). C'est une des réponses aux problèmes des ressources naturelles non renouvelables", a dit Gérard Ntambwe. 

Au regard du caractère épuisable des ressources minérales, Gérard Ntambwe estime que le FOMIN est d'une grande importance pour pérenniser nos minerais par la rente financière.

"Le FOMIN est un important car il s'agit d'un établissement public qui a pour charge de financer les recherches géologiques. La RDC compte plus ou moins 1 200 indices des minerais, seule une dizaine sont exploités. Le FOMIN pourrait permettre par ses recherches de pérenniser notre secteur des mines. Il y a évidemment la partie épargne intergénérationnelle. Les investissements que FOMIN fera dans les entreprises aussi bien publiques et privées pourraient transformés la rente minière en rente financière. La rente minière est très limitée dans le temps alors que la rente financière pourrait être à perpétuité", a-t-il fait savoir. 

Il a rassuré, sur base de ses calculs, que le FOMIN peut atteindre 100 millions USD des recettes annuelles pour les générations futures à condition d'un bon management.

"Parmi les sources de financement du FOMIN, la plus importante est la quotité de 10% de la redevance minière. Quand vous faites un petit calcul en prenant l'hypothèse actuelle de cuivre et le niveau de production, ça donne pas moins de 60 millions. S'il faut projeter en 2024 où la RDC a plus de chance de dépasser 3 millions de tonnes de cuivre, il y a lieu de penser que le FOMIN peut atteindre 100 millions des recettes par an pour les générations futures", a-t-il signifié. 

Le grand défi à relever 

La RDC doit veiller à la bonne gestion de ses ressources naturelles en instaurant la gouvernance intègre au sein du FOMIN.  

"Il faut relever les défis des vieux démons. Il faut relever le défi de la gouvernance de ce fonds. Il faut une gouvernance alignée sur la transparence, le contrôle et la gestion des fonds souverains", a préconisé Gérard Ntambwe.

Le FOMIN a été créé en 2019. C'est en 2021 qu'il a été doté de ses dirigeants. Il a pour mission principale de constituer des richesses matérielles et/ou financières en nature ou en numéraire, pour garantir l’après mine en faveur des générations futures.

Jordan MAYENIKINI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une