Breaking news

RDC: cinq morts dans l'attaque contre la résidence d'un officier de l'armée à Butembo
Samedi 26 novembre 2022 - 13:29
Une vue de la ville de Butembo
Une vue de la ville de Butembo

Cinq personnes ont été tuées lors d'une attaque dirigée par un groupe d'assaillants armés contre la résidence d'un haut gradé de l'armée, la nuit du vendredi à ce samedi 26 novembre à Butembo (Nord-Kivu).

Le colonel Yvon Ngoy, commandant ville des FARDC indique à ACTUALITE.CD que l'attaque a débuté autour de 3 heures 30 locales et a ciblé la résidence du colonel Kasongo, commandant second de la 31ème brigade, résidence située à diagonale de la cathédrale de Butembo, avant l'entrée de la concession de l'Itav.

Des riverains témoignent avoir entendu des coups de feu lors des échanges de tirs entre les assaillants et les éléments commis à la résidence de l'officier militaire. Dans ces circonstances, cinq personnes ont trouvé la mort dont  un gradé des FARDC, le lieutenant-colonel Jules Ibitasimwa et un soldat de rzngy, respectivement assistant et garde du corps du colonel Kasongo dont la résidence a été ciblée. 

Le maire de Butembo, le commissaire supérieur principal Roger Mowa, indique que l'officier tué était de passage au domicile de son supérieur. Il ajoute par ailleurs qu'au cours des accrochages, trois des assaillants ont également été tués et deux militaires blessés. 

Le capitaine Antony Mwalushay, porte-parole de l'armée dans la région, identifie les assaillants comme des miliciens Mai-Mai du groupe Baraka qui ont érigé des camps sur des collines surplombant les quartiers situés dans les périphéries nord-ouest de Butembo. 

Il parle d'un acte de vengeance à la suite  de l'arrestation il y a une semaine, de quatre de leurs compagnons impliqués dans le meurtre d'un militaire FARDC, retrouvé décapité à Furu.  

Cet incident a été à la base des tirs sporadiques tout l'avant-midi de ce mardi en ville de Butembo. 

Le maire de Butembo appelle les miliciens ainsi que les habitants de sa ville à privilégier le dialogue pour épargner la ville des attaques devenues récurrentes. 

"A la population de Butembo, nous n'avons qu'un seul ennemi, les ADF et les M23. Nous devons focaliser nos efforts de ce côté là... Je ne connais pas les raisons de ces attaques. Un agenda caché ? J'ignore. S'il y a des revendications, qu'ils viennent, nous allons dialoguer avec eux pour trouver une solution", exhorte le maire de Butembo.

Claude Sengenya

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une