Breaking news

Nord-Kivu : deux présumés bandits armés lynchés par des habitants à Butembo
Jeudi 21 octobre 2021 - 11:36
Ph. ACTUALITE.CD

Deux hommes, présumés bandits armés, ont été lynchés par des habitants dans la nuit du mercredi à ce jeudi 21 octobre à Mahamba, une  cellule du quartier Buyinyole dans la ville de Butembo (Nord-Kivu). Ce jeudi matin, le reporter d'ACTUALITE.CD a vu deux corps sans vie qui gisaient au sol, à proximité d'un pont de fortune jeté sur la rivière Mususa, longeant la vallée entre Mahamba et Kavingu. 

D'après des témoins, ces hommes ont été interceptés par des jeunes alors qu'ils se partageaient le butin, au terme d'opérations de cambriolage dans des maisons à Vuranga, une cellule voisine située en dehors de la ville, dans la chefferie de Baswagha. Un habitant qui a participé à l'opération de filature de ces hors la loi a indiqué qu'ils étaient porteurs d'une arme à feu du type AK 47 et deux chargeurs garnis.

"C'était vers une heure. Nous avons entendu des coups de feu dans la vallée. Nous avons été alertés que des bandits cambriolaient à Vuranga. Nous nous sommes réveillés et avons mené la filature. Après 45 min d'accalmie, nous les avons aperçus en train de se partager le bulletin. Nous avons tout fait pour les arrêter. Malheureusement des jeunes étaient tellement en colère qu'on ne savait les conduire. Ils les ont lynchés avant l'arrivée de la police. C'est un acte de justice populaire que nous condamnons, parce qu'on aurait dû avoir suffisamment d'informations sur les gens qui nous insécurisent", a témoigné à ACTUALITE.CD, un habitant. 

Selon lui, une équipe des policiers et militaires en patrouille est arrivée sur le lieu autour de 3 heures locales pour récupérer l'arme à feu et les chargeurs. 

Au petit matin, les habitants ont su identifier les bandits lynchés. L'un est habitant de Vubange alors que l'autre est un jeune du quartier, réputé d'être membre des gangs. Les habitants se sont rendus au domicile de ce dernier, fouiller sa chambre, avant d'incendier la maison. 

Un témoin révèle que des cartouches ont été découvertes dans sa chambre.

Selon un chef de cellule, ce bandit qui habitait le quartier n'était  pas à son premier forfait. Il aurait déjà été arrêté dans une autre affaire de détention illégale d'arme à feu. 

Cet incident intervient après que les cellules Mahamba, Vuranga, Maluvya et Musimba ont passé des nuits agitées depuis le début de la semaine.

Dans la nuit du dimanche à lundi dernier, près de sept ménages ont été visités par des hommes armés. Dans certaines parcelles notamment à Mahamba, ils ont blessé des occupants à l'aide d'armes blanches, alors que dans d'autres, à Maluvya entre autres, ils ont blessé un habitant par balle.

Claude Sengenya

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une