Breaking news

Lukwebo au sujet de l’affaire Matata: « Tant que le dossier se trouve entre les mains de la justice, nous sommes dessaisis »
Mardi 14 septembre 2021 - 14:39
Augustin Matata Ponyo/Ph. droits tiers

Le Président du Sénat, Bahati Lukwebo s'est exprimé sur l'affaire Matata Ponyo qui est poursuivi en justice dans le cadre du dossier en rapport avec la débâcle du projet Bukanga Lonzo.

Dans une communication ce mardi, Bahati Lukwebo précise que le Sénat n'a fait que jouer son rôle tel que l'avait demandé le procureur général près la Cour Constitutionnelle en autorisant des poursuites contre M. Ponyo. Lukwebo a ajouté qu’aussi longtemps que le dossier est entre les mains de la justice, le Sénat est désaisi.

« Après la clôture de la session, un autre réquisitoire du procureur général près la Cour constitutionnelle nous a été transmis, en ce moment là, nous venons de prendre les vacances et c'est donc conformément à la constitution et au règlement intérieur que le bureau devait examiner le dossier et ça portait sur une autre affaire, l'affaire des biens zairianisés. Nous avons siégé sur le dossier au niveau du bureau à l'unanimité, nous avions estimé que nous ne pouvons pas faire obstruction à la justice, qu'il fallait donner à notre collègue la chance d'aller s'expliquer au niveau de la justice », a introduit Bahati Lukwebo.

Et de poursuivre : « Quant à la suite, c'est la justice qui doit nous saisir pour nous dire que ce dossier nous l'avons classé sans suite ou alors nous continuons l'instruction. A notre niveau, nous n'avons pas un élément nouveau, la justice ne nous a pas écrit, elle ne nous a pas saisi, nous avons suivi un communiqué du parquet général qui demandait à tous ceux qui étaient bénéficiaires de ces paiements de se manifester dans les trois mois. Est-ce-que les trois mois sont passés ? Je ne sais pas encore mais, est-il que le dossier est au niveau de la justice, tant qu'il est au niveau de la justice, nous sommes dessaisis », a expliqué devant la presse ce mardi 14 septembre Bahati Lukwebo.

Bukanga Lonzo

Alors que le Sénat avait autorisé des poursuite à l’encontre de Matata Ponyo dans l’affaire des biens zairianisés, l’ancien Premier ministre sera jugé à la Cour constitutionnelle dans l’affaire Bukanga Lonzo, ce projet agro industriel dont la débâcle a causé la perte de plus de 200 millions USD à l’Etat congolais.

« C'est vrai que ça rebondit l'affaire de Bukanga Lonzo, moi je ne veux pas entrer dans le débat juridique, on s’est limitait à faire notre travail au niveau du bureau, on a été saisi en bonne et due forme et nous avons répondu en bonne et due forme. La suite ce n'est pas à notre niveau, il faut que la question soit posée à la juridiction qui a en charge son ou ses dossiers », s’est dédouané Lukwebo.

Le président de la Cour constitutionnelle a fixé au 25 octobre prochain l'ouverture du procès de l'ancien Premier Ministre, Matata Ponyo sur la débâcle du projet Bukanga Lonzo, a confirmé à ACTUALITE.CD, l'avocat de Matata, Me Laurent Onyemba.

Cette affaire a été transférée à la Cour constitutionnelle depuis le lundi 30 août dernier pour fixation d'audience, avait rapporté à ACTUALITE.CD une source proche du dossier.

Le sénateur Matata Ponyo a été auditionné le 9 août dernier par le Procureur Général près la Cour constitutionnelle en rapport avec le dossier du parc Bukanga Lonzo. Dans un long communiqué publié ce jeudi 12 août, il a déploré le fait que le PG ait voulu l’interroger dans cette affaire, alors que le Sénat ne l’a jamais autorisé.

Berith Yakitenge

 

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une