Viols à Kisenso : si la situation des infirmières s'améliore, tout le traitement se fera à Kinshasa (Min. Santé)
Viols à Kisenso : si la situation des infirmières s'améliore, tout le traitement se fera à Kinshasa (Min. Santé)

Le ministre congolais de la Santé a décidé du transfert des deux infirmières, victimes de viols au centre de santé et Maternité "Révolution" vers un autre centre, toujours dans la capitale, pour des soins appropriés. Cela a été effectué dans la soirée de Jeudi 17 septembre, précise de services de communication au DeskFemme. 

« Le personnel soignant du centre Mère et enfant de Ngaba (où étaient internées les infirmières Ndlr) ont trouvé qu'il n'y avait pas des matériels adéquats. Ils ont suggéré à ce qu'elles soient envoyées à l'étranger, »a dit Sandra Walo, attachée de presse du ministre à Actualité.cd  

Et d'ajouter que "le ministre a jugé bon de les transférer d'abord dans un autre centre hospitalier plus équipé, toujours à Kinshasa. D'ici le début de la semaine prochaine, s'il s'avère que leur situation demeure critique, elles seront évacuées à l'étranger pour des soins appropriés. Sinon, elles vont suivre tout le traitement à Kinshasa."

Le même jeudi dans la journée, le ministre Eteni Longondo avait effectué une descente au centre Mère et enfant de Ngaba. C'est au cours de cette visite de réconfort, que le ministre avait promis de les transférer dans un autre hôpital à Kinshasa pour une évaluation de leur situation et voir éventuellement s'il y a nécessité de les envoyer en dehors du pays pour la poursuite des soins.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une