Catégorie
photo ACTUALITE.CD

Les rebelles ougandais d'Allied Democratic Forces (ADF) ont libéré jusque ce dimanche 11 août 21 de 32 personnes enlevées lors de leur attaque dirigée contre la localité de Kisima, à une vingtaine de Km à l'Est de  la ville de Beni sur l'axe Beni-Kasindi. La société civile de Kisima qui confirme la nouvelle à ACTUALITE.CD, indique que la majorité des otages libérés sont des femmes. 

Certains otages disent avoir été libérés, alors que d'autres se sont échappés lors d'une attaque armée entre deux factions rivales dans la brousse. 

" La dernière vague, de 4 jeunes sont arrivés à Kisima vendredi dernier. Ce qui fait un total de 21 retournés, seuls 11 restent en brousse. Ils disent avoir été enlevés pour aider à transporter les biens pillés par les ADF. A leur arrivée, les rebelles leur ont demandé de se convertir à l'islam. Ils se sont faits compagnons, avant que certains otages ne s'échappent lors, d'après eux, d'une attaque entre deux groupes armés ", a témoigné à ACTUALITE.CD, M. Roger Masimengo, rapporteur de la société civile, antenne de Kasima. 

Il signale que les retournés arrivent fatigués. "Ils sont en train d'arriver totalement épuisés, les uns blessés par des épines, d'autres malades. Nous sommes en train de les référer tous dans des structures les plus proches pour des soins. Tous sont passés par le centre de santé", rapporte M. Roger Masimengo. 

Lundi 5 août dernier, des hommes armés assimilés aux rebelles ougandais  ADF ont attaqué la localité de Kisima, brûlant un camion qui transportait des marchandises en provenance de l'Ouganda pour Butembo, tuant deux aide-chaffeurs à bord, et pillant des boutiques, avant de se retirer avec plusieurs otages. Des violences qui s'ajoutent à des milliers d'autres enregistrées dans la région depuis octobre 2014.

Yassin Kombi

Vidéo