Catégorie
Un milicien dans l'est de la RDC / Ph. Pascal Mulegwa

Des rebelles burundais du Front National pour la Libération (FNL), retranchés dans la province du Sud-Kivu, ont brûlé un bus de transport en commun sur la route Bukavu-Uvira, ce lundi 22 mars dans la soirée, à Kahwizi.

"Un mini-bus de l'agence Okapi est tombé entre les mains des coupeurs de route au niveau de Kahwizi. Ils ont pillé tous les passagers. Et, après les avoir débarqués, ils ont incendié le véhicule. Selon les informations que nous avons maintenant, il s'agit des Burundais du FNL qui font des navettes Burundi-Rdcongo. Nous sollicitons des gouvernements provincial et national de mettre en place des forces sécuritaires permanentes en leur augmentant l'effectif afin qu'ils puissent mettre fin à ces mouvements. Il faudra les traquer et les chasser vers leurs pays d'origine", annonce la Nouvelle société civile du Congo dans un communiqué signé par Willy Seremba, son coordonnateur dans l'axe sud de la province.

Le conducteur du bus a été blessé, selon le maire d'Uvira, Kiza Muhato, précisant qu'il s'agit bel et bien du chauffeur du véhicule.

"La nouvelle est vraie parce que c'est le propriétaire du bus qui me l'a dit. Ils sont tombés dans une embuscade à 16h50 minutes, en provenance de Bukavu. Ils ont tout pillé et, puis, ils ont demandé aux passagers de descendre, ils ont brûlé le bus. En plus, une moto qui venait de Kiliba pour Uvira, ils l'ont aussi brûlée. Heureusement, il n'y a pas eu de perte en vie humaine. Seul le chauffeur a été tabassé et blessé. Pour le moment, il est à l'hôpital général de Kasenga. La situation s'est passée dans le territoire d'Uvira mais les victimes sont de la ville d'Uvira", affirme l'autorité urbaine.

Actifs dans la plaine de la Ruzizi, les rebelles burundais du FNL, associés à d'autres groupes armés, terrorisent les passagers sur la route nationale numéro 5, entre ces deux villes.

Justin Mwamba