Breaking news

RDC : la Cohésion provinciale des notables issus de 366 groupements du Kongo Central exclut tout système de rotation au gouvernorat de province
Vendredi 24 septembre 2021 - 08:56
Le gouvernorat du Kongo Central
Le gouvernorat du Kongo Central

Le vote attendu du prochain gouverneur de la province du Kongo Central doit être une compétition ouverte à tout le monde. Ce qui doit exclure tout système de rotation entre ressortissants de Cataractes, de la Lukaya et du du Bas Fleuve. C'est la position de cette plateforme des notables Ne Kongo.

Mr Ntseka Makinu, vice-président de la Cohésion provinciale des notables issus de 366 groupements du Kongo Central, dans une déclaration faite au nom de cette plateforme, lance un appel pressant aux députés provinciaux pour les interpeller à faire un choix judicieux dans le vote du prochain gouverneur de la province du Kongo Central.

Pour la Cohésion provinciale des notables issus de 366 groupements du Kongo Central, cette province a payé, ces dernières années, un lourd tribut de conflits politiques à la tête du Kongo Central. Ce qui retarde le décollage de la province malgré tous ses atouts. Dès lors, pour les notables Ne Kongo, il est temps que cette fois-ci, que les députés provinciaux désignent un gouverneur qui soit intègre et engagé à relever les défis de développement de la province.

« Les députés provinciaux ne doivent plus voter de gouverneurs vautours et renards qui vont venir piller encore la province. Nous ne voulons plus de pilleurs à la tête de la province. Nous voulons des hommes nouveaux avec un cœur nouveau. Nous ne voulons plus de ces anciens acteurs politiques pilleurs qui veulent faire du mandat au gouvernorat de la province une carrière », a déclaré Ntseka Makinu, au nom de la Cohésion provinciale des notables issus de 366 groupements de Kongo Central.

De son avis, la province du Kongo Central est pour tout le monde. Et la compétition au siège du gouverneur de province est ouverte à tout le monde. Dès lors, il n'est pas question de rotation entre les différents districts. Tout Ne Kongo, qu'il soit de Cataractes, de la Lukaya ou du Bas Fleuve, peut compatir pour autant il a les mains propres et n'est pas visé par les différents rapport de l'Inspection générale des Finances. 

« Le Kongo Central ne peut pas être pris en otage seulement par un groupe de politiciens avides de pouvoir pour le pouvoir. Si ces politiciens pilleurs osent poser leur candidature, nous allons les dénoncer », a-t-il dit.

Dans cette perspective, la Cohésion provinciale des notables issus de 366 groupements de Kongo Central prévient qu’au cas où les députés provinciaux votent un gouverneur qui n’a pas le profile recherché, elle va demander au Chef de l’Etat de dissoudre carrément cette assemblée provinciale.

« Nous demandons aux députés provinciaux de désigner le candidat gouverneur de province qui va proposer un meilleur programme pour le développement du Kongo Central. C’est celui-là le véritable Ne Kongo qu’il faut voter et placer à la tête de la province. Nous voulons un gouverneur visionneur qui peut relever cette province qui est dans le chaos. Si les députés provinciaux osent voter un voleur à la tête du Kongo Central, nous allons demander au président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de dissoudre l’assemblée provinciale. Nous n’accepterons plus de gouverneur médiocre », a prévenu Mr Ntseka Makinu.

Depuis le 4 septembre 2021, le poste de gouverneur est vacant au Kongo Central étant donné que le VPM de l’Intérieur, Daniel Aselo, a, enfin, exécuté la destitution de l’ancien gouverneur Atou Matubuana, décidée par l’assemblée provinciale depuis décembre 2019.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une