Vendredi 15 janvier 2021 - 10:39

Breaking news

Littérature : pour le premier numéro de leur revue, « Les Révoltés de la Plume » lancent le prix « Etoile Littéraire »
Les Révoltés de la plume

La structure « Les Révoltés de la Plume » a lancé, mardi 12 janvier, le Prix Etoile Littéraire qui sera décerné aux cinq meilleurs auteurs publiés dans le premier numéro de la revue dénommée « Feuille de Route ». La Poésie et la Nouvelle sont les deux genres acceptés, avec pour thème « Renaissance africaine ».

Le dépôt des textes ira jusqu’à la fin du mois de février, et la remise des prix, le jour de la présentation de la revue à Kinshasa, à la fin du mois d’avril et à la veille du lancement du deuxième numéro de la même revue.

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, le Président de cette structure, le poète Harris Kasongo, explique que le choix du thème est aussi lié au développement de l'Afrique.

« Le thème c'est la Renaissance Africaine parce que nous pensons que le développement de l'Afrique part également d'une certaine renaissance. C'est-à-dire que nous devons nous ressourcer, puiser au plus profond de notre être pour essayer de développer l'Afrique. Il ne faut pas oublier qu'au mois de février prochain, le Président de la République sera à la tête de l'Union Africaine, il a également pour thème la culture. Nous essayons, à notre niveau, de pouvoir donner une image assez positive de notre littérature, à travers l'Afrique et à travers le monde » a-t-il dit.

Et d’ajouter :

« Les textes que nous allons recevoir pour la revue, parmi eux, nous allons en primer un. Une revue littéraire est différente d'une revue journalistique. Une revue littéraire est un ensemble de textes littéraires destinés à un public bien précis. C'est-à-dire un public qui s'intéresse aux choses littéraires. Ce n'est pas une année revue d'actualité ».

La participation est ouverte, sans limite d’âge ni de pays. Dans toute l'Afrique ; au Maroc, au Sénégal, en Côte d'Ivoire ou encore au Cameroun, tout le monde est le bienvenu à cette grande fête littéraire. Harris Kasongo poursuit qu’il ne sera pas scandaleux qu’un congolais ne soit pas le vainqueur.

« Notre objectif est de pouvoir donner une vitrine à la République Démocratique du Congo au niveau littéraire parce que nous sommes un peu oubliés dans le cercle littéraire et à faire la promotion des acteurs littéraires mais cette promotion va se faire quand nous serons en compétition avec quelques auteurs. Nous ne serons pas dérangés que le prix soit gagné par un camerounais ou nigérien par rapport au choix du jury, ça va plutôt pousser les congolais à travailler pour que nous soyons visibles, à la fois au niveau national et international », explique-t-il.

Un jury indépendant des organisateurs, composé de plumes assagies du Congo et d'ailleurs, va choisir le meilleur selon un critère établi, entre autres cohérence du texte, la stylistique, le fond qui doit correspondre au thème.

Harris dit ne pas vouloir motiver les écrivains par les sous à gagner.

« Il y aura le trophée étoile mais nous nous sommes réservés de parler de l'argent parce que c'est la littérature, ce n'est pas le football, ce n'est pas le basket-ball où on parle plus d'argent. Nous avons mis un trophée en jeu, ceux qui vont gagner, ils auront leur part du gain mais on n’aimerait pas que les gens travaillent en fonction de l'argent, si on dit qu'on va donner 2000 dollars, les gens travailleront en fonction de ça. Dans la littérature ça n'existe. Ce n'est même pas ça qui préoccupe les écrivains. On ne fait jamais la promotion de l'argent sinon les écrivains vont quitter l'art pour qualifier les choses par rapport à l'argent. Ça fait reculer l'art », a-t-il affirmé.

« Les Révoltés de la Plume » est un mouvement littéraire qui est né à Kinshasa dans la commune de Bandalungwa vers les années 2004 sous l’initiative du poète Harris Kasongo. Les membres du mouvement ont eu à gagner des prix littéraires au niveau international, en l'occurrence en France, au Québec. Ce mouvement littéraire a donné l'opportunité à beaucoup de jeunes, de cette époque-là, de pouvoir avancer afin de réaliser leurs rêves. 

Le structure organise continuellement et régulièrement des ateliers littéraires, des conférences, dont la dernière était le 10 décembre 2020, à la Halle de la Gombe sur la journée internationale des droits de l'homme. Prônant une auto-prise en charge, Les Révoltés de la Plume organisent également ces activités à l’intérieur du pays notamment à Muanda (Kongo Central). 

Emmanuel Kuzamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une