Vendredi 10 juillet 2020 - 09:17

Breaking news

RDC: le parti Congo Na Biso appelle Malonda “à se placer du bon côté de l'histoire” en renonçant à la présidence de la CENI
Ph. Droits tiers

Le parti Congo Na Biso (CNB) a, dans une déclaration du jeudi 9 juillet, appelé au retrait des propositions de loi de la réforme judiciaire et surtout invité Ronsard Malonda à renoncer à la présidence de la CENI.

Le CNB estime que face à la montée des "égoïsmes partisans" qui durent depuis l'accession du pays à l'indépendance, il est tant de semer la concorde et l'ordre républicain.

" Congo Na biso joint sa voix à celle du patriotisme et demande le retrait de sinistres propositions de lois dans l'agenda du parlement. Le parti exhorte aussi le compatriote Ronsard Malonda à se mettre du bon côté de l'histoire en respectant l'appel de sa conscience de congolais qui l'empresse à renoncer, pour des bonnes raisons qu'il connaît, à briguer à la présidence de la CENI", peut-on lire dans la déclaration signée par Me Darius TSHIEY-A-TSHIEY, Secrétaire général adjoint.

Pour ce parti, après les trois précédents cycles, la CENI mérite d'être dirigée par une personne dotée d'une moralité similaire au feu Cardinal Malula ou au Cardinal Monsengwo et le prix nobel Denis Mukwege.

"En retirant leurs propositions de lois, les deux députés nationaux donneraient à la nation le répit tant elle a besoin et qu'elle mérite. Ronsard Malonda ferait de même en se retirant à la course de la direction de la CENI. En effet, après Malu Malu, Ngoy Mulunda et Corneille Nangaa, c'est un Malula, un Monsengwo ou un Mukwege. Assurément pas une nième chèvre de Monsieur Seguin", ajoute-t-il.

Les propositions de loi de la réforme de la justice initiées par les députés FCC Aubin Minaku et Garry Sakata déclarées recevables et envoyées à la commission PAJ ont créé un tôlée. Qualifiées par plusieurs  couches socio-politiques “inopportunes” elles ont été à la base des violentes manifestations des militants de l’UDPS au Palais du peuple mais aussi dans certaines ville du pays. Pour l'heure, ces propositions ont été renvoyées à la session de septembre.

C'est également le même cas avec l'entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI par l'Assemblée nationale. Plusieurs manifestations ont été organisées à travers le pays par l'UDPS pour rejeter ce successeur de Nangaa vu comme la réincarnation de ce dernier.  Lamuka a aussi prévu de protester ce choix  13 juillet prochain.

Fonseca Mansianga

 

 
 
No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

 
 

A la une