Breaking news

RDC : primée Ambassadrice du livre, Missy Bangala promet de porter haut la culture littéraire

Jeudi 25 avril 2019 - 13:05
Catégorie
Les quatre lauréats primés par Mediaspaul et Pauline

A l’occasion du festival du livre et de la bible qui se clôture ce 28 avril, les éditions Mediaspaul et Pauline ont primé quatre acteurs de la culture littéraire en République démocratique du Congo. Parmi ces lauréats, Missy Bangala. Initiatrice du forum Café littéraire de Missy, cette jeune femme a été promue Ambassadrice du livre. Au micro d’ACTUALITE.CD, Missy Bangala se confie pour faire le point sur les nouvelles responsabilités que sa nomination lui apporte.

Que pouvez-vous dire du prix qui vous a été décerné ?

Je dirais que ce prix est une consécration, un de plus beau prix que je n'aie jamais eu. Et j'ai été très émue émotionnellement, l’effet surprise était de taille. Je ne m'y attendais pas du tout. Donc le travail que je fais avec tous ces gens qui m'entourent a été reconnu et valorisé du grand public.

Qu'est-ce que votre rôle d’Ambassadrice du livre pourrait-il changer dans la culture de la lecture en RDC ?

A travers mon rôle d’Ambassadrice du livre, je peux pousser notre voix un peu plus haut pour que le gouvernement ait de l’attention à nous, aux éditeurs, aux écrivains, aux distributeurs, producteurs pour que la littérature ne soit pas un art abandonné. Ça doit être mis en exergue aussi. Que la production et la consommation des livres devienne une routine dans la vie des Congolais. Que tous les jeunes qui ont du talent puisse s'exprimer et avoir le courage d'approcher un écrivain ou s'approcher des livres. Aussi permettre aux écoles de mettre des bibliothèques à la disposition des élèves. Que les élèves se familiarisent avec les livres. Qu'ils identifient leur passion dans les livres et qu’ils forgent leurs esprits avec les livres. Ils doivent savoir que la lecture ou les livres ne sont pas pour une catégorie des personnes mais pour tout le monde.

Quelles sont de principales responsabilités que cette nomination vous apporte concrètement ?

Les principales responsabilités que j'ai après cette nomination c'est le fait qu'avant je faisais le Café littéraire par passion. J'aime lire, j'aime l'écriture. Mais actuellement avec ce titre, c'est un point de plus qui me donne l'obligation de faire mieux davantage et ouvrir les portes aux jeunes qui sont autour de moi dans le Café littéraire. Une façon de leur trouver des voies et moyens pour qu'ils puissent approcher les livres comme il faut. Les livres doivent être distribués et publiés comme il faut avec les éditeurs. Ce ne sera pas facile mais je suis sûre que c’est réalisable avec l'aide de tout un chacun. Notamment avec MediasPaul et Pauline qui m’ont donné le prix pour être encore proche de ces jeunes-là. Je serai une espèce de vecteur à travers lequel les jeunes pourront transmettre leurs besoins pour les livres ou pour des problèmes d'édition qui peuvent être abordés avec facilité.

Comment entrevoyez-vous l'avenir de la littérature en RDC ?

Un avenir merveilleux tout simplement parce que depuis que j'ai commencé le Café littéraire. Déjà une année et quelque mois que ce forum existe, ça m’a ouvert les portes d’un monde splendide où j'ai découvert plein d'écrivains, de poètes et d’autres gens merveilleux qui sont dans ce milieu littéraire qui font pousser la littérature malgré qu'il n’y a pas de soutien.  Maintenant avec ce vent où on commence à avoir beaucoup plus de festival des livres, je suis sûre que dans les années à venir, on parlera des livres dans tous les coins du pays. Que la population qui à Boende, dans les profondeurs de Sankuru, d’Ituri, de Yalufi ou de Tshikapa, entende parler d'un livre écrit en sa langue, par exemple. Il ne faut pas oublier que les langues aussi comptent dans la transmission de la lecture. Donc ça serait bien qu'il y ait plus d'auteurs qui transmettent le savoir. Que les documents didactiques soient produits en nos langues maternelles. En tout cas l'avenir de la littérature au Congo est sur la bonne voie. Et je n'oublie pas de dire merci beaucoup pour la considération que les éditions Mediaspaul et Pauline m'ont accordée à travers ce prix. Que la culture littéraire se transmette dans tous les foyers, dans tous les niveaux sociaux.