Breaking news

Slam-Poésie : lancement de la deuxième édition du tournoi “Grand Slam de Kin”
Jeudi 6 octobre 2022 - 13:14
Slam
Illustration/Ph. ACTUALITE.CD

La deuxième édition du tournoi de Slam-Poésie de la ville de Kinshasa dénommé “Grand Slam de Kin” revient après 3 ans. L’appel à candidature lancé va jusqu’au 10 octobre pour les artistes poètes-slameurs désirant participer à l’aventure. Ils s’affronteront sur la scène selon les circonscriptions (communément appelées districts) de la capitale et un jury donnera des notes dont les 3 meilleures amèneront ceux qui l’obtiendraient en finale. 

Les candidats doivent être majeurs, c'est-à-dire avoir l’âge de 18 ans ou plus. Le dépôt de candidature se fait en envoyant deux textes slams par Whatsapp au +243 825 167 688 et de remplir le formulaire de renseignement disponible sur la page Facebook de Lipoposlam, la structure qui organise le tournoi.

La finale se déroulera à l’Institut Français de Kinshasa, le 29 octobre. Les 3 meilleurs de chaque circonscription s’affronteront en finale. Le vainqueur représentera la ville de Kinshasa à la Coupe nationale de Slam-Poésie dont la date reste à définir. Les scènes de sélection de ceux qui feront la finale se feront par district le 15, 16, 22 et 23 octobre.

Les scènes des éliminatoires comme celle de la finale du Grand Slam de Kin se déroulent dans les principes de Slam-Poésie tels qu’établis par son créateur Marc Smith, mais avec certaines adaptations pour répondre aux besoins spécifiques du public kinois. Les textes à déclamer doivent être uniquement en français. 

Par exemple, chaque poète déclame ses propres textes et chaque poème dure 3 minutes maximum. 5 juges notent les poètes, entre 0 et 10. En finale, les poètes s’affronteront en 2 manches, la 2ème manche étant consacrée au thème de la soirée qui sera donné. La première édition a été remportée par Shekinah d’Afrik, en 2019.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une