RDC : les éditions Miezi ont procédé à l’ouverture de leurs portes ce mardi
Les initiateurs et les invités.

Les éditions Miezi, les éditeurs de passion, ont levé le rideau mardi 19 janvier à Kinshasa. La maison d’édition, la librairie et la salle d’exposition sont désormais accessibles pour le public. Ce lieu de culture est situé sur le croisement des avenues Saio et Sport dans la commune de Kasa Vubu.

Miezi est un mot Kongo qui signifie ‘‘Pleine lune’’. Dans la bibliothèque de cette maison d’édition se trouvent tous les auteurs congolais publiés, dans le but de mettre en avant la littérature congolaise ; les noms majeurs de la littérature africaine et les auteurs européens. La bibliothèque est ouverte tous les jours ouvrables et l’accès est gratuit. 

Pour le secrétaire des éditions Miezi, Djodji Belau, leur passion est de placer la culture au cœur de la vie du congolais :

‘‘Miezi a une seule passion, c’est de mettre la culture et la littérature au centre de la vie du congolais, du Kinois et de tout homme. C’est la culture qui nous fait vivre, et la culture du livre, il n’y a pas plus beau, il n’y a pas plus grand. Un livre pour chaque congolais, une pensée forte dans chaque tête pour permettre l’émergence, pour grandir l’homme. Les défis de Miezi sont énormes mais le premier, c’est de faire de la qualité pour la qualité, avec les congolais. C’est vraiment un lieu de culture, un lieu de savoir, un lieu d’intelligence où nous trouvons tous les types de livres que nous voulons’’, a-t-il affirmé à la cérémonie d’ouverture.

Elle a connu la participation de nombreux acteurs culturels dont le professeur Henri Kalama, Directeur Général de l’académie des beaux-arts, qui a effectué la coupure du ruban symbolique. Il s’est dit satisfait et impressionné par l’initiative.

‘‘Je suis très satisfait de cette initiative et même très étonné de voir combien la volonté, à elle seule, peut accomplir des miracles.  Ce que je vois ici est impressionnant. Il n’y a pas que le musique, il n’y a pas que le foot ; c’est par les livres que nous allons atteindre le congolais modèle, le congolais qu’on voudrait être, qu’on voudrait voir à travers nos enfants parce que les livres transforment en profondeur. S’engager pour la culture, venir établir une maison d’édition à la cité chez les ayants droit, une librairie, un centre culturel ; ce sont des initiatives qui doivent être encouragées au niveau étatique, en même temps montrer l’exemple à d’autres jeunes. Montrer que c’est par la culture que nous existons, c’est par la culture que nous nous définissons. Par la culture, on va quitter le fascinant pour côtoyer l’impressionnant’’, a-t-il dit.

Miezi a pour but premier de garantir la pérennité d’immenses bénéfices de la culture et du livre, et de fournir une base solide à la seule forme de développement incessante qui est la lecture. Au-delà d’être une bibliothèque, Miezi est un lieu de culture et une librairie. En tant que lieu de culture, Miezi accueillera toute activité culturelle de quelque nature que ce soit mais dans le respect de sa philosophie : présentation d’un ouvrage, échange et débat, exposition d’œuvre d’art. 

Elle soutiendra également la production culturelle et artistique dans d’autres domaines tels que la musique et la photographie. Miezi avait déjà organisé, avec l’AJECO, un atelier de nouvelle qui a abouti à un recueil de nouvelles qui sera disponible au mois de juillet ; elle a travaillé dans l’édition et la publication du Magazine littéraire ‘‘Lelo’’ qui paraîtra en février et avait organisé avec le Café Littéraire de Missy (CALM) un débat autour du roman ‘‘Né un mardi’’.

Emmanuel Kuzamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une