Catégorie
Ph/actualite.cd

Démarrée ce lundi à Kinshasa, la réunion du comité national de pilotage du programme Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) s’est clôturée ce mardi 28 janvier par le ministre de l’Enseignement Primaire secondaire et Technique (EPST), Willy Bakonga.

 

Le ministre de tutelle a, dans son mot de clôture, rappelé que ce programme est avantageux pour le système éducatif congolais notamment pour la formation à distance des enseignants.

« L’expérience IFADEM a beaucoup apporté au système éducatif Congolais. En effet au plan technique, on peut relever l'appropriation, par l'administration, des contours de la formation continue avec les technologies de l'information et de la communication ainsi que la contribution à la mise en place du dispositif technologique actuel de formation continue et à distance des enseignants », a notamment déclaré Willy bakonga.

 

Et d’ajouter : « l'IFADEM est une opportunité qui permet au ministère de réduire le risque de baisse de la qualité de l'éducation consécutive à la gratuité de l'enseignement primaire ».

Willy Bakonga a demandé au secrétaire Général à l'EPST, qui a pris part à cette réunion, d'intégrer aussi la formation continue des enseignants pour la mise en niveau de tous les enseignants.

Outre le SG de l’EPST, l’Inspecteur Général de l’EPST, le délégué Général de l’OIF en RDC ou encore celui de Wallonie Bruxelles ont également pris part.

 

Ivan kasongo

Vidéo