Catégorie
Image d'illustrations

Le propriétaire de la baleinière, qui a chaviré, samedi 25 mai, sur le lac Maï-Ndombe, est aux arrêts depuis dimanche, a dit à ACTUALITE.CD, le maire de la ville d’Inongo Cosmos Mbo Wemba.

Plusieurs témoins accusent Guelord Bosoli et sa société Landa Malembe d’avoir transporté plus de passagers qu’il en fallait.

« Ils nous ont présenté un manifeste avec 113 personnes alors que nous sommes déjà à 183 rescapés. Nous apprenons qu’il y avait environ 400 personnes à bord. Nous avons dépêché une équipe sur le lieu du drame», a ajouté le maire d’Inongo.

Jusqu’à ce dimanche, au moins 30 corps ont été repêchés des eaux du lac Maï-Ndombe.

« Généralement, le week-end, deux baleinières se rendent à Lokanga. Hier, il n’y avait qu’une seule de deux disponible. Ces grosses pirogues embarquent chacune une centaine de personnes. Comme hier, il n’y en avait qu’une seule, tout le monde s’est ruée sur la seule disponible. L’accident s’est produit à quelques kilomètres de l’arrivée. Il y a eu un vent violent qui a causé ce chavirement en plus du fait qu'il y avait également une surcharge, d'après nos renseignements», avait dit à ACTUALITE.CD Maître Fabrice Mongbele, membre de la société civile d’Inongo.