Catégorie
Le président Félix Tshisekedi lors de son discours d'investiture.

Félix Tshisekedi s’est prononcé une fois de plus par rapport aux propos à caractère tribal, distillés pendant la campagne électorale et même après les élections.

« On a voulu diviser le Congo, déchirer le Congo, mais je compte sur vous pour que vous ne tombiez pas dans ce piège. Le président que vous avez choisi et, peut-être même, pour certains d’entre vous, que vous n’avez pas choisi va œuvrer pour tous les Congolais dans leur diversité », a-t-il dit au cours d’un dîner offert aux personnalités et notables du Grand Bandundu.

Il a promis de s’occuper, dans certains de ses choix, particulièrement de ceux qui n’ont pas voté pour lui.

« Je suis et je serai pendant tout mon mandat le Président de tous les Congolais. Et peut-être que, dans mes choix, je serai plus le président des Congolais qui ne m’ont pas élu, plus pour ceux ne m’ont pas élu et que pour ceux qui ont voté pour moi », a-t-il ajouté.

Au moins 10 personnes avaient été tuées par les forces de sécurité lors de manifestations post-électorales le 10 janvier 2019, rapporte Human Rights Watch. L’ONG ajoute qu’au moins 28 personnes avaient été blessées par balles à Kikwit, Kananga, Goma et Kisangani, lorsque les forces de sécurité ont dispersé les manifestants après l’annonce de la victoire de Félix Tshisekedi à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Particulièrement à Kikwit, dans la province de Kwilu, l’un des fiefs électoraux de Fayulu, les forces de sécurité auraient tué par balles cinq personnes, le 10 janvier, a précisé l’organisation.