Catégorie
Le président Félix Tshisekedi lors de son discours d'investiture.

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a quitté Addis-Abeba (Ethiopie), ce mardi, où il a participé à la 32ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union africaine. Arrivé à Kinshasa, il s’est exprimé sur le doute qu’avait l’organisation panafricaine sur sa victoire à la présidentielle du 30 décembre 2018.

« Le bilan a été positif. Tous mes homologues ont été très chaleureux envers moi. Je crois que je peux dire avec assurance que ce malentendu, qui a tourné autour de la situation post-électorale, a été évacué de la plus belle des manières. Je pense qu’il n’y a plus d’inquiétude et des questionnements à avoir de ce côté-là. J’ai clarifié la situation », a-t-il déclaré à l’aéroport international de Ndjili.

Il a également évoqué son élection à la 2ème vice-présidence de l’UA.

« Le peuple a bien accepté l’alternance. Tout se passe de la meilleure des manières en RDC. Mes interlocuteurs n’ont qu’à le constater. Cerise sur le gâteau, il y a eu cette élection à la 2ème vice-présidence de l’Union africaine », a-t-il ajouté.

A Addis Abeba, le président congolais a rencontré notamment les présidents rwandais Paul Kagame et sud-africain Cyril Ramaphosa, 1er vice-président de l’UA.  La rencontre avec les deux personnalités avait une portée symbolique importante. Les deux devraient faire partie de la délégation de l’Union africaine, programmée à venir à Kinshasa avant l’arrêt de la Cour constitutionnelle de la RDC sur les résultats définitifs de la présidentielle du 30 décembre 2018.