Breaking news

« Il n’y aura pas d’observateurs de l’UE ou des USA. Pourquoi devrait-on les inviter ? » (Joseph Kabila)

Samedi 1 décembre 2018 - 08:04
Photo ACTUALITE.CD

Dans une interview accordée au journal belge Le Soir, Joseph Kabila a expliqué la position de son pays sur l’observation électorale par les experts européens et américains.

« Les observateurs seront là : il y aura plus de 40.000 observateurs nationaux, qui ont déjà été formés dans ce but, et aussi les témoins des partis politiques. En plus, il y aura des observateurs de la région, de la SADC (Communauté de développement des Etats d’Afrique australe), de l’Union africaine, de la Communauté des Etats d’Afrique centrale (CCEAC), de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)… Il est vrai aussi qu’il n’y aura pas d’observateurs envoyés par l’Union européenne ou les Etats-Unis. Pourquoi devrait-on les inviter ? Je considère que ces pays ont déjà préparé leur rapport avant même le jour du vote ! L’important, ce sera surtout l’observation par les Congolais eux-mêmes », a-t-il dit.

Ce vendredi 30 novembre, le vice-Premier ministre en charge des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu, a réuni les ambassadeurs accrédités en RDC et tenu un point de presse pour préciser la position de son gouvernement.

"Les mesures que nous prenons actuellement, ça participe à l'attitude de l'Union européenne (UE). Vous ne pouvez pas, en même temps, s'en prendre à un pays à travers ses personnalités et croire que nous allons rester inertes par apport aux demandes qui nous sont faites. C'est tout à fait clair", avait-il déclaré lors d'un point de presse.

Ouverte depuis le 8 novembre, l'accréditation des observateurs, y compris des journalistes, prendra fin le lundi 10 décembre, selon le calendrier électoral.

Catégorie