Breaking news

RDC : La situation humanitaire dans les Kasaï toujours inquiétante

Jeudi 5 juillet 2018 - 08:48
Catégorie

Fin juin, les évêques catholiques du Kasaï avaient lancé, le 29 juin à Kinshasa, un appel pour une intervention humanitaire urgente dans cette province. Ce mercredi, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) rappelle que la situation demeure préoccupante même dans les autres provinces de l’espace Kasaïen.

<em>« La situation dans le Kasaï demeure toujours inquiétante dans la mesure où, et on l’a même dit récemment dans un rapport que nous avons sorti, il y a encore de nombreux besoins que ce soit en termes de nourritures, en termes de la protection des enfants. Tous ces biens et services primaires qui sont nécessaires et dont beaucoup ont été affectés, détruits, des champs détruits, des écoles détruites, des hôpitaux détruits pendant la crise. Ce n’est pas la situation la plus radieuse en ce moment, mais comme vous le savez, il y a eu un très fort déploiement des agences onusiennes et des ONG dans les régions du Kasaï Central, Oriental, Sankuru, etc. pour essayer d’apporter l’aide nécessaire »,</em> a déclaré Yvon Edoumou, chargé de communication et de plaidoyer d’OCHA au cours de la conférence de la MONUSCO.

Au cœur de ce déficit de réponse humanitaire, il y a question du financement de l’aide.

<em>« Nous sommes aujourd’hui le 4 juillet, on a déjà dépassé les six premiers mois de l’année. Et en termes de financement, nous sommes à moins de 25 % de taux de financement. Nous avions lancé, en janvier 2018, un appel de fonds pour à peu près 1,6 milliard de dollars américains, 6 mois plus tard on est à peine à 25 %. Cela veut dire clairement que le travail que nous faisons est beaucoup tributaire de l’argent que nous avons. Plus on a de l’argent, plus on est en mesure de faire beaucoup plus », </em>a ajouté Yvon Edoumou.

Cet appel est lancé aux donateurs non seulement pour intervenir dans le Kasaï mais dans le Sud-Kivu, Nord-Kivu, en Ituri, dans le Tanganyika.