Breaking news

RDC: Muzito «convaincu» que Kabila ne veut pas partir

Mercredi 16 mai 2018 - 11:08

<b>Le député national Adolphe Muzito doute du départ effectif de Joseph Kabila à l’issue des élections prévues en décembre prochain. Dans une interview à RFI, l’ancien Premier ministre congolais se dit convaincu que l’actuel chef de l’État a tout élaboré pour se maintenir encore longtemps au pouvoir.</b>

Adolphe Muzito estime que les différentes contestations de l’opposition politique quant au processus électoral pourraient servir d’alibi au pouvoir de repousser, une nouvelle fois, la tenue des élections prévue à la fin de cette année.

«<i>Il y aura encore glissement à cause de l’opposition qui conteste déjà la machine à voter et rejette le fichier électoral. Félix Tshisekedi l’a dit lors de son dernier meeting. Et j’ai l’impression que le pouvoir va en profiter pour faire un glissement</i>», a-t-il expliqué, évoquant également des contraintes financières qui renforceraient son scepticisme sur la tenue des élections à la date prévue.

<b>« Kabila combatif contre les opposants »</b>

Adolphe Muzito dénonce également l’attitude de Joseph Kabila qui, d’après lui, se montre prêt à affronter ses adversaires politiques pour s’accrocher au fauteuil présidentiel.

«<i>Si Kabila cherchait un dauphin, les contacts qu’il prend, les mobilisations qu’il fait à travers des regroupements politiques qui vont désormais constituer sa plateforme, il ne serait pas aux avant-postes de cette démarche-là. Il aurait déjà désigné un dauphin. Mais là c’est toujours lui. Donc là je suis convaincu qu’il veut rester le seul maître à bord, je le sens combatif contre ses opposants, ils veulent les défaire, l’emporter en les affaiblissant</i>», a-t-il dit en citant le cas de Moïse Katumbi qui, d’après lui, serait victime d’une cabale visant à l’écarter du processus électoral.

Dans sa dernière tribune publiée le 30 avril dernier, Muzito avait indiqué qu’il est difficile d’écarter Joseph Kabila du processus électoral en cours. Pour remédier à la crise, ce cadre du  du Parti Lumumbiste Unifié (PALU) avait proposé de nouvelles discussions entre les forces politiques en prélude des élections prévues en décembre 2018.

<strong>Will Cleas Nlemvo</strong>

Catégorie