<b>L’armée congolaise (FARDC) a découvert une nouvelle fois des effets militaires dans une ferme du général déchu, Laurent Nkunda, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).</b>

<span style="font-weight: 400;">C’est vendredi 13 avril que  notamment des roquettes ont été découvertes par une unité de l’armée dans la ferme de l’ancien chef de la rébellion du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), dans la localité de Kasunguru, environ 50 kilomètres au sud-ouest de la ville de Goma. </span>

<i><span style="font-weight: 400;">“Lors des fouilles dans la ferme, nos services sont tombés sur des effets militaires notamment deux mortiers 50 mm, des roquettes 40 mm”</span></i><span style="font-weight: 400;">, a laconiquement dit à ACTUALITE.CD, le major Ndjike Kaiko Guillaume, porte-parole de la 34ème région militaire au Nord-Kivu.</span>

<span style="font-weight: 400;">L’officier précise qu’il s’agit d’un bilan provisoire car les fouilles se poursuivent dans la ferme. Le président de la société civile du Nord-Kivu, Thomas d’Aquin Muiti, salue l’action et plaide pour plus de collaboration entre les services de sécurité et la population afin de démanteler d’autres caches d’armes qui, selon lui, se trouveraient dans le territoire de Masisi.</span>

<span style="font-weight: 400;">En décembre 2017, l’armée avait découvert, dans la même ferme “<em>4 mortiers 60, une arme Mi.30 prête à utiliser, une valise satellitaire et des produits pharmaceutiques</em>”.</span>

<span style="font-weight: 400;">Au même endroit, 25 tonnes d’armes et de munitions avaient été découvertes par l’armée après y avoir combattu en mai 2012, un autre général déchu, Bosco Ntaganda, alors à la tête des militaires qui avaient fait défection de l’armée congolaise afin de constituer le Mouvement du 23 mars (M23), dans le territoire de Rutshuru, frontalier avec l’Ouganda.</span>

<b>Patrick Maki</b>

Catégorie