RDC: « Solliciter une autre transition, c’est faire sans le savoir le jeu de la MP »(Jean-Baudouin Mayo/UNC)

Jean Baudouin Mayo, le secrétaire inter-fédéral de l’UNC/Kinshasa, s’insurge contre l’idée d’une nouvelle transition de six mois proposée par Félix Tshisekedi, Président du Rassemblement. Se confiant à ACTUALITE.CD...

Jean Baudouin Mayo, le secrétaire inter-fédéral de l’UNC/Kinshasa, s’insurge contre l’idée d’une nouvelle transition de six mois proposée par Félix Tshisekedi, Président du Rassemblement.

Se confiant à ACTUALITE.CD ce 16 juillet, Mayo estime que cette proposition équivaudrait à faire le jeu de la Majorité Présidentielle (MP) en vue de s’éterniser au pouvoir.

« Solliciter une autre transition ou d’autres dialogues, c’est congédié l’Accord de la Saint Sylvestre et par ricochet, faire sans le savoir, le jeu de la MP qui ne jure que par l’étirement indéfini du glissement pour s’éterniser au pouvoir,” a dit le N°1 provincial du parti de Vital Kamerhe.

Il préconise la lutte, sans préciser par quels moyens, pour obtenir la tenue des élections à la fin de 2017 conformément à l’accord du 31 décembre.

 

« Le combat aujourd’hui est de faire appliquer intégralement l’accord du 31 décembre 2016, du moins dans ce qu’il a de plus essentiel, à savoir l’organisation des élections avant le 31 décembre 2017. »

Mayo invite à cet effet la Commission électorale nationale indépendante (CENI) à faire part de ses contraintes et difficultés à travers la publication d’un calendrier électoral afin de permettre aux politiques de proposer de pistes de solution.

« A cet égard, la CENI est dans l’obligation de publier un calendrier électoral conséquent en indiquant, s’il échet, les contraintes que tout le monde va s’atteler à résoudre pour rendre possible la tenue des élections dans le délai. C’est cela qui doit être notre combat, du reste, est conforme à l’accord qui nous régit sur le plan politique, en plus de la constitution. Transition sur transition ne vaut, » a t-il ajouté.

Le président du Rassemblement, Félix Tshisekedi, avait appelé à une nouvelle transition de 6 mois sans Kabila à la tête du pays en cas de non-tenue des élections en 2017 conformément à l’Accord politique du 31 décembre.

In this article

Join the Conversation

Please copy the string 93tepr to the field below:

13 comments

  1. Greg Mukishi Répondre

    Monsieur Mayo, quand on a rien à dire de concret, vaut mieux se taire pour ne pas se ridiculiser. La proposition d’ une courte transition, c’ est au cas ou les élections ne sont pas tenues en décembre de cette année. Comme effectivement l’ objectif de la MP est de rester au pouvoir au delà de cette année, la non tenue des élections est à son ordre du jour. Ne pas prévoir de plan « B », serait un peu jouer le jeu du pouvoir actuel.

  2. Nixon Répondre

    Monsieur greg mukishi, je me demande quant vous allez faire la transition sans kabila ce la sera possible ou ce sont des rêves que vous rêvez? Mais en réalité ce la serait possible si Kabila en sa personne n’est plus au Congo puis comme étant président de la république. Mais là vous appuyer l’idée de la transition sans Kabila par quel magie? Non soyons réaliste mon frère.

  3. Michel Dibanza Répondre

    Mayo a raison. Allons aux Elections – et le plus vite pour en finir avec 16 ans de la Voyoucratie de Kabila

    Proposer une enieme Transition est une maniere indirecte de suggerer un autre « partage des postes »… inclu donc la primature que convoite qui vous savez…et qui serait sous la botte de l’Imposteur Kabila.

  4. DIRFEN Répondre

    L’UNC avait ouvert la boîte à pandore en affaiblissant toute l’opposition congolaise par la réalisation de son dialogue du camp Tshatshi. Il paraît que c’était pour éviter un bain de sang. Maintenant vous préconisez une lutte mais qui ne fera pas couler de sang? Aidez moi à vous comprendre.
    Par ailleurs, vous aviez accepté que ses élections se tiennent en 2018. Le report dont on parle, ça devrait vous arranger non?

  5. bobo Répondre

    C’est une erreur monumentale que Félix vient de commettre, je dis ce type vient de commencer la vraie politique et va trop vite et cela va jouer sur lui quand on est politien ou l’on veut être un grand politien il faut vraiment avoir les bons conseils et être à l’écoute, Félix risque de se déstabiliser politiquement il ne faut pas qu’un peu de la foule qu’il a lui monte sur la tête et je vois déjà son mauvais départ

  6. Ebuela Etambala Assakya Répondre

    Je ne sais pas si M. Felix joue quelle carte pour encore demander une autre transition, il doit savoir que: la transition sans Kabila = la transition avec Kabila, donc toutes les sont les mêmes, or nous ne voulons plus écouter dire la transion. Quand Jamerhe a accordé 16 mois à Kabila pour que ce dernier nous organise en Avril 2018, le rassemblement on categoriquement refusé et ont dit que Kamerhe a trahit la nation, voilà maintenent ils demande la transition, Qu’allons-nous dire? le rassop doit encore convaincre le peuple?

  7. Ebuela Etambala Assakya Répondre

    Sur quel option Felix propose une autre transition, il doit savoir que la transition sans Kabila=transition avec Kabila, pour quoi il n’a pas appuyé l’idée de Vital Kamerhe dans l’accord de la cité de l’UA dans le quel on aurrait nous organiser les elections en Avril 2018

  8. Malekesa Oboo Répondre

    Malekesa
    Pas question d’une autre propositionpour faire partir Kabila . Kabila est déjà parti. N’usons janais d’autres effort, celle de Sanit sylvestre suffit.Le pouvoir de Kabila est dans ses derniers jours. Il va partir tranquillement. Que les congolais sachent que, nous de diaspora nous fairons pression aux ocidentaux qui ont mis Kabila kanambe au pouvoir etcontinuent à le soutenir. C’est assez. L’accord de Saint Sylvestre va le faire partir sans condition. Comme nous n’avons plus les opposants celle la population va s’organiser, ça sera fin de son mandat.

  9. dirpro Répondre

    la lutte armé reste un moyen efficient pour le départ de la MP mais pas avec le Kamerehon le traître

  10. Democrate Répondre

    Felix dot faire bcp d’attention, Mr Mayo a totalement raison, MP après 31 Dec 2017 ils ont rien affaire ni a propose aux peuples. Je pense bien les peuples ne peuvent pas suivre les gens comme Felix, il a detruit le rassor au profit de Kabiliste qui viens d’etre blanché par l’opposition. Le 31 Dec tout le monde mettons nous debout comme l’Eglise catholique viens d’annocer, je vous dit d’en moin de 48h la MP va fuire le pays. Je propose aux hommes d’affaires qui vx le changement de pouvoir soutenir le marcher avec vos dons de l’eau, les pains, les masques pour resisté 24h24 du 31 Dec jusqu’au depart de MP. Pour le moment tout polique serieux doit parlé les elections ou rien, si qlq un viens avec les idée de transition il est colabo au sein de l’opposition.

  11. PEDRO Répondre

    Quelle leçon pouvons nous recevoir encore de l’ UNC! ces gens de Kamarhéon sont les alliées de la kabilie et ne peuvent plus parler. Ils sont au gouvernement avec kabila et son équipe des 4O voleurs.Une courte transition de 6mois sans la kabilie serait une bonne chose pcq avec la kabilie il n’y aura JAMAIS des élections en Rdcongo. Kabila l’a déjà dit qu’il n’avait RIEN PROMIS COMME élections en RDC cette année. Et pour nous cela est un aveu d’échec et par conséquent il doit partir de gré ou de force. MORT OU VIVANT nous vaincrons.

  12. Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA Répondre

    Halte à la violence avant et après DEC.2017
    Ce mois de décembre 2017 et après ce mois est décrété comme les mois de l’amour providentiel et indéfectible de DIEU pour son PEUPLE de la RDC. L’ONG Panafricaine AFRIQUE-SANTE, asbl et l’Union des Intellectuels Lumumbistes par leur Président Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA, fils du Père Fondateur du PSA, dit halte à l’affrontement et la violence d’où qu’ils viennent ce DEC.2017 , car ce mois et près de décembre 2017 est décrété comme les mois de l’amour providentiel et indéfectible de DIEU pour son PEUPLE de la RDC. Car il faut savoir qu’on connait le début d’un affrontement ou d’un conflit mais jamais on ne saura sa fin. Le mieux, serait que les protagonistes de la Majorité et ceux de l’Opposition privilégiassent la voie de la résolution pacifique de la crise congolaise par un gouvernement des technocrates pour leur départager et mobiliser le fonds pour l’appui aux élections responsables, libres, transparentes et démocratiques. Nous disons Non et Non à la violence, le sang des congolais a déjà beaucoup couler à cause de la politique de la terre brûlée depuis 1960 à nos jours. Nous appelons à tous les congolais de s’abstenir de la violence sous toutes leur formes et de pouvoir dénouer avec ce plan d’extermination des congolais et de génocide que les forces du mal et de la politique d’affrontement ont préparé dans le monde des ténèbres contre les peuple congolais. Nous réitérons notre appel à tous les congolais comme Esther d’une part et d’autre part comme Mardochée et à tous ceux qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie à s’abstenir à toutes formes de violences et à se mobiliser tout azimut à dire Non et Non à l’affrontement, aux pillages, aux massacres des congolais et de tous ceux qui ont choisi la RDC comme leur seconde patrie. Prions tous et jeûnons en implorant la grâce providentielle et indéfectible de DIEU, le Père Céleste et du Seigneur Jésus-Christ PRINCE DE LA PAIX VERITABLE pour un Gouvernement des technocrates. Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA. Leader d’AREV-Ministries et Candidat Premier Ministre du Gouvernement des technocrates.

    1. Michel Dibanza Répondre

      Nous te citons:

      « …Evangéliste Prof.Dr Robert KIKIDI MBOSO KAMA. Leader d’AREV-Ministries et Candidat Premier Ministre du Gouvernement des technocrates….’

      Es-tu serieux…? Voila un autre « Cheval de Troie » des opportunistes a la chasse des postes, et qui ne veulent pas d’Elections, car n’ayant aucune assise populaire, ni vision, ni programme, ni moyens.