RDC – Tourisme : Le secrétaire général de l’OMT annoncé à Kinshasa

Taleb Rifai, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), séjournera du 19 au 22 juillet prochain en République Démocratique du Congo, a annoncé le ministre du Tourisme...

Taleb Rifai, secrétaire général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), séjournera du 19 au 22 juillet prochain en République Démocratique du Congo, a annoncé le ministre du Tourisme Franck Mwedi Malila, lundi 10 juillet 2017, après un séjour en juin dernier à Astana, au Kazakhstan, dans le cadre de la conférence mondiale sur le tourisme et l’énergie du futur. Taleb Rifai avait exprimé au ministre congolais sa détermination d’aider la RDC dans le secteur d’écotourisme en Afrique subsaharienne.

Le secrétaire général de l’OMT avait salué quelques options levées par le ministère du Tourisme notamment l’utilisation de Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) car influant sur les choix des destinations du touriste ainsi que le contrôle du secteur. Il a soutenu également que la RDC doit  avoir une identité spécifique à l’instar de Marrakech et de la Côte d’Azur.

Évoquant les problèmes que connaît le secteur, Taleb Rifai a parlé notamment de difficulté de délivrance des visas congolais qui constitue un frein au développement du tourisme congolais mais aussi le manque d’infrastructures hôtelières. M. Taleb mettra en contribution sa visite afin de permettre à la RDC de tirer profit du crédit et de la caution de l’OMT.

Son agenda prévoit des rencontres avec les autorités congolaises dont le président des deux chambres du parlement, un déjeuner de travail avec le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, un tête à tête avec le président de la République mais aussi le Premier ministre. Il est également prévu un déplacement pour la province de Maïndombe ainsi qu’un point de presse avant son départ.

Rachel Kitsita

In this article

Join the Conversation

Please copy the string QstuD1 to the field below:

1 comment

  1. S.E wa BUKA KABAKATA Répondre

    Le nègre ne peut résolument pas s’empêcher de singer ce qui se fait ailleurs. Si des petits pays comme le Rwanda, l’Ouganda, la Belgique ont besoin de tourisme, la République, ce don béni, a-t-elle besoin de tourisme pour prospérer ? Ils ont tout essayé. Ils veulent à présent expérimenter le tourisme, y compris sexuel…

    Le nègre au pouvoir veut s’essayer au tourisme. Pour attirer sur la terre sacrée de ses ancêtres des incrédules, sans foi ni loi d’ailleurs, des touristes fauchés, sans manières, qui viendront souiller ses fillettes et ses bambins en répandant des préservatifs usagés achetés à crédit sur les rues de son territoire. Pour se redonner un sentiment de supériorité que les temps durs actuels ne leur permettent plus dans leurs pays. Des enfants que l’État congolais n’a pas su protéger contre le Rwandais et qui veut désormais les livrer directement aux commanditaires de l’envahisseur.

    Pendant que le Rwandais se charge du Coltan, de l’or et même de l’or noir pour l’épanouissement de ses enfants, le Congolais, égal à lui-même, a le regard éternellement tourné vers le blanc et pense désormais à prostituer ses enfants pour survivre.

    Le nègre au pouvoir en RDC qui a toutes les potentialités agricoles, minières, énergétiques et autres à exploiter, mais qui y renonce pour embrasser le tourisme ! Le tourisme ! Parce que dans sa tête, il est dans une république bananière. Et il ne rate jamais une occasion pour en faire la démonstration.

    Une autre occasion lui est donnée par l’OMT. Le jour l’ONU instituera l’OMPP, l’organisation mondiale des pays pauvres, la RDC se fera une obligation de souscrire. Parce que le nègre ne peut s’empêcher de singer.