Pour L. Batumona, les évasions des prisonniers à travers le pays équivalent aux violences aux Kasaï

Laurent Batumona, président du Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), a déploré, ce lundi 19 juin 2017, les évasions massives des prisonniers des établissements pénitentiaires du pays....

Laurent Batumona, président du Mouvement de Solidarité pour le Changement (MSC), a déploré, ce lundi 19 juin 2017, les évasions massives des prisonniers des établissements pénitentiaires du pays. Batumona, également président du Front pour le Peuple, a demandé que les auteurs des massacres perpétrés aux Kasaï soient identifiés et traduits en justice.

«Je déplore également les évasions enregistrées à travers le pays au même titre que la situation des massacres aux Kasaï, et je demande que les acteurs soient traduits en justice», a-t-il déclaré.

Par ailleurs, M. Batumona a exigé à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) de déployer suffisamment les matériels dans les centres d’enrôlement à Kinshasa.

«La CENI doit déployer toutes les machines se trouvant dans les entrepôts de l’Office des voiries et drainage (OVD) pour permettre à la population de Kinshasa de s’enrôler massivement et à temps. Je condamne également la lenteur des agents de la CENI », a lancé Laurent Batumona.

Laurent Batumona a échangé ce lundi avec sa base des communes de Makala et Selembao sur la situation politique sociale et économique du pays

Roberto Tshahe

In this article

Join the Conversation

Please copy the string VpIbRl to the field below:

1 comment

  1. Manu Répondre

    LA CENI Kongo Central a fait emprisonner au Camp MOLAYI, Mr Guylain KIANGEBENi
    (Juriste de Formation) pour avoir dénoncer les abus et autres fraudes lors des enrôlements au Centre de l’Ecole MABEKI, le Chef de Centre avait privilgié les agents de l’OCC venu pour s’enrôler sans faire la queue comme tout le monde. Mme la S.E.P se dit être victime des menaces pour perdre son Poste , voilà pourquoi elle s’est précipitée de porter plainte contre celui -ci qui avait bel et bien écrit à la CENI avec Accusé de réception.

    Il faut liberer Guylain KIANGEBENI